L’Encyclopédie/1re édition/CLAION

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  CLAIN
CLAIR  ►

CLAION, s. m. (Vannerie.) est un petit tissu de gros bâtons & de menus bâtons d’osier, qui se fait comme la claie. Voyez Claie.

Il est à l’usage des Pâtissiers ; ils s’en servent pour transporter leurs ouvrages. Voyez la Planche du Pâtissier.

Claion, (Confiseur.) Les Confiseurs appellent ainsi un rond de fil d’archal en treillis, assez serré, sur lequel ils posent particulierement ce qu’on tire au sec, en travaillant le sucre pour le glacer. Voyez Planche du Confiseur, fig. 10.

Claionnage, s. m. (Maçonnerie & Jardinage.) est un assemblage de fascines, de fagots, de branches de saules arrangées entre deux pilles de pieux, ou formant des lits de six piés de large entremêlés de lits de terre.

C’est un travail très-nécessaire dans les terres humides ou trop mouvantes, pour affermir les talus de gazon, qui sans cette précaution s’ébouleroient par le pié. Quand ce sont des talus un peu roides, après avoir mis de la terre un pié de haut, en commençant par le bas, il faut mettre un lit de fascines ou de claionnages de six piés de large, rangés l’un contre l’autre, & faire ensorte que le gros bout & la racine regarde la face du talus, & vienne aboutir à un pié près du revêtissement. On mettra ensuite un lit de terre par-dessus, & on continuera de même jusqu’en-haut. On assied le gazon dessus ce claionnage, en le couvrant auparavant d’un demi-pié de terre. Voyez Gazon. (K)