L’Encyclopédie/1re édition/CRECELLE, CRESSERELLE, CERCERELLE ou QUERCERELLE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  CRÉATION
CRECHE  ►

CRECELLE, CRESSERELLE, CERCERELLE ou QUERCERELLE, tinnunculus, (Hist. nat. Ornitholog.) cenchris. Cet oiseau pese neuf onces ; il a treize pouces de longueur depuis la pointe du bec jusqu’à l’extrémité de la queue ; l’envergure est de deux pieds quatre pouces ; le bec est court, crochu, pointu ; la partie supérieure est blanche, & la pointe noirâtre : il y a une membrane jaune autour des narines, & deux appendices à l’endroit où le bec se recourbe, qui frottent contre la partie inférieure : la langue est fourchue : les paupieres sont jaunâtres : l’ouverture de la bouche est grande, & le palais de couleur bleue.

La tête est grande, le sommet large, applati, de couleur cendrée, & parsemé de petites lignes noires longitudinales ; le dos, les épaules & les petites plumes des ailes sont rousses, & marquées de taches noires à la pointe ; le croupion est de couleur cendrée, & les tuyaux des plumes sont noirs ; la poitrine & le ventre ont une couleur rousse-pâle, avec des taches noires qui suivent la longueur des plumes : il y a ordinairement deux taches sur chacune ; l’une des taches vers la pointe, l’autre dans le milieu, & une ligne noire qui s’étend de l’une des taches à l’autre. On ne voit point de taches noires sur les plumes du menton & du bas-ventre, qui sont d’une couleur rousse plus foncée. Les cuisses ont la même couleur que le bas-ventre, mais on y voit quelques petites taches noires. Il y a environ vingt-quatre grandes plumes dans les ailes ; les premieres sont brunes, & tachées de blanc sur les barbes extérieures ; les taches sont disposées de façon qu’elles représentent une sorte de scie : la couleur des six ou sept dernieres plumes est rousse ; les barbes intérieures de ces plumes sont entrecoupées de bandes brunes transversales ; toute la face inférieure de l’aile est blanche, & parsemée de taches brunes.

La queue est composée de douze plumes qui ont sept pouces de longueur ; les plumes extérieures sont les plus courtes, & les autres sont toûjours de plus en plus longues jusqu’à celles du milieu. La pointe de ces plumes est de couleur blanchâtre tirant sur le roux, & plus bas il y a une large bande noire & transversale : le reste de la queue est de couleur cendrée, avec des taches noires : les ailes sont très-longues, & s’étendent presque jusqu’à l’extrémité de la queue : les pattes sont d’un beau jaune, & les ongles noirs.

Le mâle differe de la femelle en ce qu’il est plus petit, & que les plumes de la tête & du dos sont de couleur cendrée : la femelle n’est pas plus grosse qu’un pigeon.

On apprivoise facilement la crecelle, & on la dresse pour la chasse, comme les autres oiseaux de proie ; elle ne prend pas seulement les petits oiseaux, mais encore les perdreaux ; elle niche dans des creux de chêne & d’autres arbres ; elle ne fait pas son nid sur les branches, comme les corneilles, mais dans des trous, comme le chouca ; elle ne pond jamais plus de quatre œufs, qui sont blancs, parsemés de taches rougeâtres. Willughby. Voyez Oiseau. (I)