L’Encyclopédie/1re édition/ECHOITE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

ECHOITE, s. f. (Jurisp.) signifie ce qui est échû à quelqu’un par succession ou autrement. En fait de successions, il n’y a guere que les collatérales que l’on qualifie d’échoite, quasi sorte obtigerint ; au lieu que les successions directes, ex voto naturæ liberis debentur. Beaumanoir, dans ses anciennes coûtumes de Beauvoisis, dit que l’échoite est, quand l’héritage descend de côté par défaut de ce que celui qui meurt n’a point d’enfans ni autres descendans issus de ses enfans, de maniere que les héritages échoient à son plus proche parent.

Dans les provinces de Bresse & de Bugey, on appelle aussi échoite, les héritages qui adviennent au seigneur par le decès du possesseur sans enfans, ou sans communication avec ses héritiers, c’est-à-dire lorsqu’il en a joui par indivis avec eux. Voyez ci-apr. Echute loyale. (A)