L’Encyclopédie/1re édition/ECUSSON

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  ECURIE
ECUSSONNER  ►

ECUSSON, s. m. (Pharm.) l’écusson est une espece d’épitheme (V. Epitheme), fait ordinairement avec de la thériaque, dans laquelle on ajoûte encore des poudres aromatiques, des huiles essentielles, & qu’on étend sur de la peau, à laquelle on donne ordinairement la forme d’un cœur ou d’un ovale, ce qui lui a fait donner le nom de scutum, écu, bouclier.

L’écusson s’applique principalement sur l’estomac, dans l’intention de le fortifier, d’exciter la digestion, d’arrêter un vomissement. Voyez ce qu’on peut raisonnablement espérer de ces applications fort peu usitées dans la medecine moderne, au mot Topique. (b)

Ecusson, (Marine.) écu d’armes ; c’est un ornement qu’on met à l’arriere des vaisseaux, à la partie de la dunette qui regarde la mer, & qui pour l’ordinaire sert à placer des figures ou des armes qui indiquent le nom du vaisseau (voyez Mar. Planc. III. fig. 1.) la vûe de la poupe d’un vaisseau du premier rang, où l’on voit derriere la dunette une figure de Jupiter en relief lançant le tonnerre, & au-dessous l’écu des armes de France, & plus-bas le nom de tonnant que ce vaisseau porte. Plusieurs donnent à cette partie le nom de miroir ou de fronteau. Voyez Miroir. (Z)

Ecusson, à la Monnoie, est le revers ou côté opposé à celui d’effigie. En France, les loüis, écus, &c. ont pour écusson les armes de France. On appelloit autrefois pile ce côté ; voyez Pile.

Sur l’écusson on trouve le millésime & la marque du graveur, & au-dessous de l’écusson, celle de l’hôtel où la piece de monnoie a été fabriquée.

Ecusson, en terme de Blason, se dit d’un petit écu dont on charge un plus grand. Voyez Ecu.

Ecusson (greffe en), Voyez Greffer.