L’Encyclopédie/1re édition/GLANDÉ

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  GLANDE
GLANDEVE  ►

GLANDÉ, (Manége, Maréchall.) adjectif employé seulement dans le cas de tuméfaction des glandes maxillaires & sublinguales, & non dans le cas de l’engorgement des autres. Voyez Ganache, Gourme, Morve, &c.

L’état contre nature de ces glandes annonce ordinairement, ou que l’animal n’a pas jetté, ou quelques maladies plus ou moins dangereuses ; quelques maquignons ont recours à un artifice peu connu pour tromper l’acheteur sur ce point. Aussi-tôt qu’ils s’apperçoivent en effet que celui-ci cherche à s’assûrer par le tact de la situation actuelle de ces corps glanduleux, ils glissent subtilement un doigt sur les barres pour exciter la langue à toutes sortes de mouvemens, & pour solliciter spécialement l’animal à la tirer hors de sa bouche. Or dans cette action, & dans la plûpart des autres, la base ou la racine de cette partie se trouvant élevée, elle entraîne nécessairement avec elle celles qui y sont comme attenantes, & dès-lors les glandes dont il s’agit, ou s’évanoüissent, ou semblent perdre beaucoup de leur volume, en s’enfonçant dans l’auge. (e)