L’Encyclopédie/1re édition/HYDROGRAPHIE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 373).

HYDROGRAPHIE, s. f. (Ordre encycl. Entend. Raison. Philos. ou Scienc. Science de la nature, Mathémat. Mathématiques mixtes, Astronomie géométrique, Géographie, Hydrographie.) C’est cette partie de la Géographie qui considere la mer, en tant qu’elle est navigable. Voyez Géographie. Ce mot est composé des mots grecs ὕδωρ, aqua, eau, & γράφω, describo, je décris.

L’Hydrographie enseigne à construire des cartes marines, & à connoître les différentes parties de la mer. Elle en marque les marées, les courans, les baies, les golfes, &c. comme aussi les rochers, les bancs de sable, les écueils, les promontoires, les havres, les distances qu’il y a d’un port à un autre, & généralement tout ce qu’il y a de remarquable tant sur la mer que sur les côtes.

Quelques auteurs emploient ce mot dans un sens plus étendu, pour ce que nous appellons l’art de naviguer.

Dans ce sens, l’Hydrographie comprend l’art de faire les cartes marines, la maniere de s’en servir, & généralement toutes les connoissances mathématiques nécessaires pour voyager sur mer le plus promptement & le plus sûrement qu’il est possible. Voyez Navigation, Cartes.

Les Peres Riccioli, Fournier, & Dechales, nous ont donné des traités d’Hydrographie. Le P. Dechales qui avoit déjà examiné cette matiere dans son cours de Mathématiques, l’a traitée en 1677 dans un ouvrage exprès. M. Bouguer le pere suppléa à ce qui manquoit à cet ouvrage dans le Traité de navigation, qu’il publia en 1698, & qui a été imprimé plusieurs fois. M. Bouguer son fils, de l’académie royale des Sciences, a publié en 1753, un traité de navigation plus complet que tous les précédens, & qui contient la théorie & la pratique du pilotage ; car le pilotage ne differe point à proprement parler de l’Hydrographie. Voyez Pilotage. Nous renvoyons à ce dernier ouvrage les lecteurs qui voudront s’instruire de l’Hydrographie. (O)