L’Encyclopédie/1re édition/IMPROBATION, IMPROUVER

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Briasson, David l’aîné, Le Breton, Durand (Tome 8p. 630).
◄  IMPRIMEUR
IMPROMTU  ►

* IMPROBATION, IMPROUVER, (Gram.) il est plus court & plus clair de fixer l’acception des mots par des exemples que par des définitions, qui composées d’autres mots quelquefois plus abstraits, plus généraux, plus indéterminés, ne font que promener un lecteur sur un cercle vicieux. Un prince corrompu par la flatterie qui se récrie avec admiration sur tout, regarde le silence d’un homme de bien comme une improbation secrette, & celui-ci se trouve à la longue disgracié pour s’être tu, comme il l’eût été pour avoir parlé. M. Duguet dit de certains édits qu’on apporte quelquefois aux parlemens pour être enregistrés, que les juges n’opinent alors que par un morne & triste silence, & que la maniere dont ils enregistrent est le sceau de leur improbation. Si vos démarches sont innocentes, soyez tranquille ; l’improbation passagere des hommes prévenus ne les rendra point criminelles, tôt ou tard le public vous connoîtra pour ce que vous êtes, & l’ignominie s’assiéra sur vos ennemis.