L’Encyclopédie/1re édition/NERVEUX

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

NERVEUX, adj. (Anatomie.) tout ce qui a rapport avec les nerfs.

Nerveux, demi, s. m. (Anatomie.) C’est un des muscles fléchisseurs de la jambe, ainsi appellé parce que son tendon inférieur est long & ressemblant à un nerf ; il s’attache à la tubérosité de l’os ischium & s’unit avec la longue tête du biceps & va se terminer par un tendon long & grêle à la partie antérieure & supérieure du tibia, après avoir passé par-dessus la partie latérale du condyle interne. (L)

Nerveux, adj. (Maréchal.) un cheval nerveux, est celui qui a beaucoup de force. Javart nerveux, voyez Javart.

Nerveuses, maladies, l’on peut appeller de ce nom, toutes les affections morbifiques, qui dépendent sur-tout d’une trop grande irritabilité dans les solides du corps humain, d’une trop grande sensibilité du genre nerveux, d’où s’ensuivent différens désordres, plus ou moins considérables, dans l’économie animale qui influent sur toutes les fonctions, ensorte que l’esprit en est ordinairement aussi affecté que le corps. Telles sont la mélancolie, la passion hypocondriaque, la passion hystérique, les vapeurs, la consomption angloise, qui n’est autre chose qu’une fievre lente nerveuse ; les affections spasmodiques, convulsives, épileptiques, qui sont idiopathiques, c’est-à-dire qui sont produites par une disposition habituelle à l’érétisme du cerveau, & de ses productions, avec beaucoup d’irrégularité dans les effets qui en sont les suites. Voyez les articles de ces différentes especes de maladies du même genre chacune en son lieu. Voyez Irritabilité, Sensibilité, Nerfs, Vapeurs.