L’Encyclopédie/1re édition/PLANE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  PLANCHETTE
PLANER  ►

PLANE, voyez Plie.

Plane, s. m. (Botan.) voyez Platane.

Plane, (Instrument d’ouvriers.) instrument qui sert à préparer, unir & polir le bois. Il y a aussi des planes pour l’étain, pour le plomb & pour d’autres matieres, mais qui sont différentes de la plane ordinaire. On en parle aux articles de ces métaux, ou à ceux des ouvriers qui y travaillent : on en a aussi reservé quelques-unes pour cet article.

La plane ordinaire est de deux sortes, c’est-à-dire à un tranchant ou à deux tranchans. L’une & l’autre sont de fer acéré, longues de dix-huit à vingt pouces, & ont deux manches pour les tenir & s’en servir : ces manches sont néanmoins diversement tournés ; ceux des planes à un tranchant plus courbés, & les manches de celles à deux tranchans presque droits.

Plusieurs ouvriers se servent de la plane, particulierement les faiseurs de treillages en échalats, les layetiers & les tonneliers, &c. ces derniers outre la plane plate dont ils préparent leurs douves, ont encore une plane ronde dont ils réparent leurs futailles en dedans quand elles sont montées.

Les planes des plombiers sont de trois sortes ; la plane de cuivre, la plane droite & la plane ronde, qu’on nomme aussi débordoir rond.

La plane de cuivre n’est pas un instrument tranchant, mais une petite table de ce métal de 7 à 8 pouces en quarré, épaisse d’un pouce, plate par-dessous, avec une poignée aussi de cuivre ; cette plane a deux usages, l’une pour planer ou planir le sable après qu’il a été labouré, & battu ensuite avec une batte ou un maillet, afin d’achever de l’unir & dresser avant d’y couler la table de plomb ; l’autre est pour unir & dresser cette table même par-dessus, après qu’elle a été coulée.

On se sert de la plane droite, qui n’est autre chose que la plane commune dont on a donné ci dessus la description, pour couper les bavures des bords de la table nouvellement fondue ; c’est ce qu’on appelle déborder une table : on l’emploie aussi pour dresser les morceaux de plomb que l’on a débités pour les souder ensemble. La plane ronde sert à l’un ou l’autre usage.

La plane des arquebusiers est la plane à un ou à deux tranchans, dont on a parlé ci-dessus. Ils la nomment couteau à deux manches ; c’est avec cet instrument qu’ils ébauchent & dégrossissent les fûts des armes qu’ils veulent monter. Dictionn. du Comm. (D. J.)

Plane, (outil d’Arquebusier.) cette plane n’a rien de particulier, est faite comme la plane des tourneurs, & sert aux arquebusiers pour dégrossir les bois de fusil avant de les sculpter & de les polir. Voyez les Pl. d’Arquebusier.

Plane ronde, en Boisselerie, c’est un instrument de fer fort tranchant, recourbé en demi-cercle, & garni à chaque tour d’une petite poignée pour le rendre plus aisé à manier. Voyez la Pl. du Boisselier.

Plane, (Charpent. Ménuis.) outil de fer qui a deux manches. On dit planir le bois, lorsqu’on le dresse avec ces sortes d’outils. Voyez Rabot.

Plane grosse & petite, (outil de Charron.) c’est un morceau d’acier ou de fer de la longueur de 2 piés, & quelquefois moins, dont un côté est un peu quarré en bande, l’autre côté est fort tranchant. Il peut avoir environ 2 pouces de large sur 3 à 4 lignes d’épaisseur du côté du dos ; les deux bouts sont ronds & plus menus, repliés en-dedans en oreille, quelquefois en-dehors, & quelquefois droits ; à ces deux oreilles l’on y met deux petits morceaux de bois ronds pour servir de poignée. Les charrons se servent communément de cet outil pour polir & planer leurs ouvrages. Voyez la Pl. du Charron.

Plane, parmi les Formiers, un instrument tranchant, long & étroit, & garni par un bout d’une poignée, & attachée de l’autre sur un banc pour lui donner plus d’action. Voyez les fig. Pl. du Formier. L’ouvrier s’assied en A, une jambe deçà & l’autre de-là ; il tient le manche M de la plane de la main droite, l’autre extrémité de cette plane est accrochée à un piton tournant O, qui traverse la table du banc, & qui y est retenu par une clé ; la main gauche sert à tenir l’ouvrage, qui est appuyée contre l’entaille B d’une piece de bois fortement clouée sur l’établi.

Plane, (instrument de Plombier.) les plombiers ont trois sortes de planes ; savoir la plane de cuivre, la plane droite, & la plane ronde.

La plane de cuivre est une petite table de cuivre de 7 ou 8 pouces en quarré, épaisse d’un pouce, & plate par dessous, & garnie d’une poignée de cuivre. Cette plane sert à planer le sable après qu’il a été labouré & battu avec un maillet, afin de l’unir entierement avant que d’y couler le plomb. Voyez les fig. Pl. du Plombier.

La plane droite est une plane ordinaire dont les plombiers se servent pour couper le bavures de la table aussi-tôt qu’elle a été coulée, & pour unir les morceaux de plomb qu’on veut souder ensemble. Voyez les figures.

La plane ronde est ce qu’on appelle le débordoir rond. Voyez Débordoir rond.

Plane, en terme de Potier de terre, c’est un morceau de bois quarré & uni sur toutes ses faces, avec lequel on unit la terre dans les moules à carreau ou à brique. Voyez les Pl.