L’Encyclopédie/1re édition/PLANER

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  PLANE
PLANETAIRE  ►

PLANER, en terme de Bijoutier, c’est égaliser avec un marteau plat & poli sur un tas presque plat & également poli les pieces que l’on a précédemment étendues en tout sens avec un marteau tranchant ; cette opération unit la piece, enleve les creux que peut y avoir laissé la tranche du marteau dont on s’est servi, & acheve d’égaliser l’épaisseur de la piece ; ce qui n’est pas une des moindres attentions que doive avoir l’artiste, attendu que plus une piece est également forgée, & moins elle éprouve d’inconvéniens dans le reste des opérations qu’elle a à essuyer.

Planer, en terme de Chauderonnier, est la même chose que chez les Orfevres. Voyez donc ce terme à l’article Orfévrerie.

Planer l’étain, (terme d’Ouvrier en étain.) c’est le battre avec le marteau sur une platine de cuivre placée sur une enclume avec un cuir ou deux de carton entre l’enclume & la platine ; ce qu’on fait pour le rendre uni tant dessus que dessous. On appelle marteau à planer, le marteau dont on se sert pour battre l’étain.

Planer, (terme de Fauconnerie.) il se dit des oiseaux qui vont de plain, c’est-à-dire qui se soutiennent dans l’air & qui le rasent.

Planer, (terme de Ferblantier.) c’est rabattre sur le tas les grains du fer blanc, & lui donner une face plus brillante & plus polie en le planant avec un marteau propre à cet ouvrage. Voyez les Planches du Ferblantier.

Planer, en terme de Formier, c’est une façon qu’on donne au bois pour le rendre moins matériel, & ôter la plus grande partie de ce qui étoit resté de trop après avoir été ébauché.

Planer, marteau à, en terme d’Orfévre, est un marteau bien poli des deux côtés, ayant deux planes, une fort plate, & l’autre un peu convexe.

Planer le plomb, (terme de Plombier.) c’est l’unir & le dresser ; ce qui se fait avec une plane de cuivre. On le dit aussi de la façon qu’on lui donne après qu’il a été fondu en coupant & dressant les bavures avec une plane de fer ; ce qu’on appelle plus ordinairement déborder ; & la plane dont on se sert se nomme un débordoir. Savary. (D. J.)

Planer le sable, (même métier.) c’est l’unir & le dresser avec la plane de cuivre après qu’il a été mouillé & labouré avant qu’on y verse le plomb.

Planer une forme, (terme de Sucrerie, c’est la mettre sur son pot, & la préparer à recevoir la terre qui blanchit la cassonade.

Planer, (terme de Terrassier.) planer un terrein, une allée, c’est l’unir.

Planer du bois, (terme de Tonnelier.) planer du bois, des douves, &c. c’est les préparer, les unir & les polir avec la plane plate. On dit aussi planer le dedans d’une futaille, c’est-à-dire en égaler les joints avec la plane ronde.