L’Encyclopédie/1re édition/PORTE-VOIX

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  PORTE-VIS
PORTÉE  ►

PORTE-VOIX, s. m. (Phys.) instrumens à l’aide desquels on augmente le son, & on le porte même beaucoup plus loin, que si on ne se servoit pas de ces instrumens. Le son est augmenté par la force élastique du porte-voix ; car dès qu’elle a une fois commencé à frémir à l’aide du son qui la met en mouvement, ce frémissement continue quelque tems ; lorsqu’il y a un long intervalle entre le premier son & les derniers frémissemens de la trompette, nous pouvons alors distinguer le premier son du dernier ; ce qui produit un éclat ou retentissement, lequel fait que le son qui part du porte-voix, n’est pas si distinct, que si l’on parloit sans l’aide de cet instrument : par conséquent, si on veut se faire entendre à une grande distance par le moyen d’un porte-voix, il faut prononcer chaque parole bien distinctement, afin que le bourdonnement ne cause aucune confusion.

On dit qu’Alexandre avoit un semblable porte-voix, à l’aide duquel il rassembloit son armée, quelque grande & quelque dispersée qu’elle pût être, & lui donnoit ses ordres, comme s’il se trouvoit en présence de chaque soldat, & qu’il parlât à chacun d’eux en particulier. Kircher a donné la figure de cette sorte de trompette, & en a fait faire une sur son modele. Mais depuis que le chevalier Morland s’est appliqué à perfectionner ces trompettes, elles ont commencé à être bien connues. La trompette entiere AB (fig. 16, n°. 4. Pneum.) est composée d’une portion elliptique AC, & d’une autre portion parabolique CB : on introduit la bouche dans le foyer de l’ellipse A, d’où partent tous les rayons sonores, comme AE, AF, AG, AH, qui, après avoir été portés contre les parois de cette portion, réfléchissent & se réunissent ensuite à l’autre foyer C. Ce même foyer doit être aussi le foyer de la parabole CB ; par conséquent les rayons sonores partiront comme de ce foyer, & seront portés en CK, CL, CM, CN, d’où ils seront réfléchis par les parois de la trompette parabolique, & avanceront directement en formant des lignes paralleles les unes aux autres, comme K O, L P, M R, N S, de sorte qu’ils pourront être portés à une fort grande distance. Lorsqu’on ne veut avoir qu’une courte trompette-parlante, il suffit de lui donner une figure parabolique. Voyez Echo, Cabinets-secrets, Cornets, &c. Essai de Phys. de Mussch. p. 722.