L’Encyclopédie/1re édition/RATEAU ou RATELIER

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  RATE

RATEAU ou RATELIER, s. m. (Marine.) c’est le nom qu’on donne à 5 ou 6 poulies qu’on met de rang l’une sur l’autre, le long de la livre du mât de beaupré, pour y passer les manœuvres de ce mât. (Z)

Râteaux, ce sont des menues pieces de bois dentelées, que l’on cloue au-dessous du milieu des deux grandes vergues ; savoir, la grande vergue, & la vergue de misaine, & dans lesquelles passent les éguilletes qui tiennent la tête de la voile, à la place des rabans, parce qu’on n’en peut pas mettre en cet endroit.

Râteaux ou rateliers à chevillots, sont de petites traverses de bois qu’on met en quelques endroits, & surtout dans les haubans d’artimon, avec des chevillots, pour y amarrer de petites manœuvres.

Rateau, (Cirerie.) le rateau des blanchisseurs de cire est de bois avec des dents fort serrées ; il sert à retirer les cires de dessus les toiles de l’herberie, quand elles y sont restées suffisamment suivant leur qualité. (D. J.)

Rateau, terme de Cordier, c’est une piece de bois garnie de dents aussi de bois, qui est élevée horisontalement au bout de l’attelier des cordiers. C’est entre les dents du rateau que l’ouvrier met ses fils ou ses cordons, à mesure que l’ouvrage s’avance. Savary. (D. J.)

Rateau, (Horlogerie.) les Horlogers nomment ainsi une portion de roue d’environ 120 degrés située sous le coq des montres, où elle tourne dans la coulisse. Voyez les Pl.

Le rateau a une partie q que l’on appelle sa queue. Vers l’extrémité de cette queue il y a deux petites chevilles qui s’élevent au-dessus de son plan de l’épaisseur d’un liard, ou un peu moins. La distance entre ses chevilles est d’une très-petite quantité plus grande que l’épaisseur du ressort spiral. C’est entre ces chevilles que passe ce ressort. Voyez nos Pl. de l’Horlogerie.

Rateau, (terme de Jardinier.) C’est un outil de jardinier dont il se sert pour tirer les herbes des allées des jardins, après qu’on les a arrachées avec la ratissoire. Il y a des rateaux à dents de fer, & d’autres à dents de bois ; les rateaux à dents de fer sont préférables pour dresser les planches & les plate-formes. (D. J.)

Rateaux, (Pesche.) c’est ainsi qu’on appelle de petits gors nommés improprement tesselles, dans la riviere de Villaine, dans l’amirauté de Vannes en Bretagne.

Rateaux, terme de pêche ; les rateaux de pêcheur ont jusqu’à trois ou quatre piés de tête, 12 dents de fer, & quelquefois 16, dont les pêcheurs se servent pour déterrer les poissons plats qui se sont ensablés ; ils font cette pêche, lorsqu’il ne reste plus que quelques pouces d’eau sur les sables, & même après qu’ils sont à sec. Ce travail ne peut détruire le fretton qui s’est déja retiré de la côte ; d’ailleurs on ne peut guere traîner cet instrument que sur les sables que l’eau a déjà abandonnés. On pêche de cette maniere d’assez beaux poissons, comme solles, petits turbots ou cailletots, barbues, plies, limandes, carrelets, floudes, &c. Voyez Hersse, qui fait en grand ce que le rateau fait en petit.

Rateau, (terme de Serrurier.) garniture ou garde d’une serrure. Ce sont de petits morceaux de fer, ou pointes faites en forme de rateau, qui entrent dans les fentes & dans les dents du panneton, ou museau de la clé ; on les a imaginés pour empêcher qu’une autre clé ne pût ouvrir cette même serrure. (D. J.)

Rateau pour séparer les portées des chaînes des étoffes de soie. Le rateau est un outil qui sert à plier les chaînes sur l’ensuple ; il est de la longueur de quatre piés ; il est garni de différentes dents en yvoire éloignées de 3 lignes environ les unes des autres ; elles ont à chaque bout un liteau d’un pouce environ de large, & demi-pouce d’épaisseur. Il y a un de ces liteaux qui se déboite au moyen d’un vis qui est au milieu, pour qu’on puisse faire les portées aisément entre les dents.

Les dents des rateaux ont différens éloignemens, suivant la quantité de portées dont la chaîne est composée, qui doit avoir toujours sa même largeur sur l’ensouple de derriere.

Les gaziers, drapiers & autres ouvriers ourdisseurs ont aussi leurs rateaux semblables à celui-ci.

Rateaux, en terme de Vergettier, ce sont des especes de balais dont le manche traverse la porte en côté, comme font les manches de rateaux. Les Tapissiers s’en servent pour nettoyer les pieces de tapisseries, d’où on les a appellés brosses à tapissier.