L’Encyclopédie/1re édition/RHOMBE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  RHOMB
RHOMBITES  ►

RHOMBE, s. m. (Hist. nat.) rhombi, nom générique que l’on a donné à plusieurs différentes especes de coquilles. Voyez Coquilles. la fig. 12. de la Pl. xxj représente le rhombe appellé l’olive.

Rhombe, (Hist. nat. Botan.) plante de l’île de Madagascar, qui est une espece de menthe sauvage ; elle s’éleve de deux coudées, & a l’odeur de la cannelle & du girofle.

Rhombe ou Lozange, s. m. terme de Géométrie ; c’est un parallélogramme dont les côtés sont égaux, mais dont les angles sont inégaux, deux des angles opposés étant obtus, & les deux autres aigus ; telle est la fig. ABCD, Pl. Géom. fig. 83.

Pour trouver l’aire d’un rhombe, ou d’un rhomboïde. (Voyez Rhomboïde) sur la ligne CD, prise pour base, laissez tomber la perpendiculaire Ae, qui sera la hauteur du parallélogramme ; multipliez la base par la hauteur, le produit sera l’aire cherchée ; ainsi, supposons que CD soit de 456 piés, & Ae de 234, l’aire sera de 102704 piés quarrés.

En effet, il est démontré qu’un parallélogramme obliquangle est égal en surface à un parallélogramme rectangle de même base CD & de même hauteur AE. fig. 25. Voyez Parallélogramme. Or l’aire d’un parallélogramme rectangle est le produit de sa base par sa hauteur ; donc le produit d’un parallélogramme obliquangle est aussi égal au produit de sa base par sa hauteur. (E)

Rhombe solide ; on appelle ainsi deux cones égaux & droits, joints ensemble par leurs bases. Voyez Cone. (E)