L’Encyclopédie/1re édition/SEMELLE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  SÉMÉLÉ
SEMENCE  ►

SEMELLE, s. f. (Architect.) espece de tirant fait d’une plate-forme. On assemble les piés de la ferme d’un comble, pour empêcher qu’ils ne s’écartent. C’est aussi des tirans moins épais que de coutume, lorsqu’il n’est pas besoin qu’ils supportent des planchers & des solives. C’est encore une piece de bois couchée à-plat sous le pié d’une étaye. Enfin ce terme se dit aussi des pieces de bois qui font le pourtour du fond d’un bateau, & qui servent à en contourner le bord. Diction. de Charpent. (D. J.)

Semelle, dans l’Artillerie est une planche de bois fort épaisse qui se met sur les trois premieres entretoises de l’affut, & sur laquelle pose le canon. Voyez Affut. (Q)

Semelle, (Marine.) c’est un assemblage de trois planches mises l’une sur l’autre, qui a la forme de la semelle d’un soulier, & dont on fait usage pour aller à la boulisse. A cette fin, on a deux semelles, une sous le vent qu’on laisse tomber à l’eau, & l’autre qu’on laisse suspendue au bordage jusqu’au premier revirement. Elles servent à soutenir le bâtiment à l’eau, & à le faire tourner d’autant plus aisément, qu’il y a peu d’eau sous la quille ; parce qu’alors il n’y a pas tant de résistance, & par conséquent moins de dérive. Aussi les semelles ne sont presqu’utiles que dans les eaux internes ; on n’en voit plus guere en mer qu’à quelques boyers quarrés, à quelques galiotes légeres & à de petites buches. Ses dimensions ordinaires sont pour la longueur, deux fois le creux du bâtiment ; pour la largeur, la moitié de leur longueur ; & pour l’épaisseur par le haut, deux fois celle du bordage. Voyez Marine, Pl. XII. fig. 1. une semelle cotée g, & Pl. XIV. fig. 1. une semelle cotée f.

Semelles, (Marine.) ce sont des pieces de bois qui entourent le fond d’un bateau, & qui servent à en couturer le rebord.

Semelle, terme de Cordonnier, cuir sur lequel repose la plante du pié ; & c’est ce qu’on appelle la premiere semelle. Le cuir qui fait le dessous du soulier, & autour duquel est la gravure dudit soulier, est ce qu’on nomme la derniere semelle. Il y a aussi une premiere & une derniere semelle de talon. (D. J.)

Semelle d’un tour, (Charpent.) on appelle les semelles d’un tour, des pieces de bois d’équarrissage sur lesquelles sont posés d’à-plomb chacun des deux jambages ; ce sont elles aussi qui soutiennent les quatre liens à contre-fiches qui servent à les affermir. Les Tourneurs & les Potiers d’étain donnent pareillement ce nom aux deux pieces qui servent au même usage dans les roues, avec lesquelles ils tournent leurs grands ouvrages. (D. J.)