L’Encyclopédie/1re édition/TIMONIUM

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  TIMON
TIMONNIER  ►

TIMONIUM, (Géog. anc.) 1°. lieu fortifié dans la Paphlagonie, selon Etienne le géographe. Il donnoit son nom à une contrée nommée Timonitis, par Strabon, l. XII. p. 562. & Ptolomée, l. V. c. j. C’étoit la partie de la Paphlagonie, qui étoit limitrophe de la Bithynie. Les peuples de cette contrée sont appellés Timoniacenses par Pline, l. V. c. xxxij.

2°. Timonium, Strabon, l. XVII. p. 794. nomme ainsi la maison qu’Antoine bâtit auprès d’Alexandrie d’Egypte pour sa retraite. Plutarque en parle aussi. Antoine quittant la ville d’Alexandrie, & renonçant au commerce du monde, se fonda une retraite secrette auprès du Phare sur une jettée qu’il fit dans la mer, & se tint là en fuyant la compagnie des hommes ; il déclara qu’il aimoit & vouloit imiter la vie de Timon, parce qu’il avoit éprouvé la même infidélité & la même perfidie ; qu’enfin n’ayant reçu de ses amis qu’injustice & qu’ingratitude, il se défioit de tous les humains, & les haïssoit tous également. C’est l’origine du nom de Timonium ou de la maison de Timon, qu’il avoit donné à sa retraite maritime. Voyez le mot Triumvirat. (D. J.)