La Vallière est boiteuse : elle a de doux écarts

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Perles rouges  : 93 sonnets historiques
Bibliothèque-Charpentier (pp. 70-71).


XXXV


La Vallière est boiteuse : elle a de doux écarts.
Elle sert d’exercice à Jupin qui prélude ;
Il l’entraîne en l’Olympe — et la rupture est rude :
Il la laisse tomber du haut de ses regards.

Du char de Jupiter elle orne les brancarts,
De moins de volupté que de mansuétude ;
Comme d’aimer les dieux elle a pris l’habitude,
Elle trouve la bure au sortir des brocarts.


Une céleste Cour pour son exil se rouvre :
Versailles fut un temple — un couvent est un Louvre ;
Jésus sera fidèle où Louis a menti.

De ses fins cheveux blonds elle tresse une corde ;
Et, comme un Ange fait d’un Éros repenti,
Devient, Louise, Sœur de la Miséricorde.