100%.png

La feuille morte pleut à flots, par cataracte

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Perles rouges : 93 sonnets historiquesBibliothèque-Charpentier (p. 28-29).


XIV


La feuille morte pleut à flots, par cataracte,
Emplissant une coupe, un verre, un vase, un muid,
Un bassin, une vasque, une fontaine, un puits,
Une tombe… pour le décor du dernier acte.

La fleur de la rosée, en givre au bord du buis,
Se transforme à l’aurore et, l’irisant, le lacte.
C’est un vrai nombre d’or de vieille lune, épacte
Que l’an qui meurt calcule en sifflant sous les huis.


La frondaison coule à torrents et croule à verse ;
L’eau ne se ride plus quand le marbre se gerce…
— Comptez ceux de vos jours qui furent les plus beaux ;

Et dans un linceul d’ambre, ourdi par la Nature,
Faites-en l’unanime et brève sépulture…
— La feuille tombe à pleins tombereaux, pleins tombeaux.