Le Catéchisme du Peuple/Leçon 4

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le Peuple (p. 9-11).


4e Leçon

De l’Impôt


1. Qu’est-ce que l’impôt ?

R. L’impôt est l’argent que l’État, la province et la commune prélèvent sur la fortune et surtout sur le travail des ouvriers belges.


2. Comment est prélevé l’impôt ?

R. L’impôt, voté par les riches, frappe surtout les petits et épargne les grands.


3. Citez-moi des exemples ?

R. L’impôt sur les fenêtres. — Jusqu’à la 24e fenêtre l’on paie ; au-delà de la 24e on ne paie plus. Le contraire devrait exister ; mais comme ce sont les riches qui ont plus de 24 fenêtres à leurs châteaux on a préféré imposer les misérables fenêtres du pauvre, bien qu’elles soient indispensables pour éclairer et assainir sa chaumière.


4. Citez un autre exemple ?

R. Les fenêtres qui éclairent les escaliers sont exemptes d’imposition. — Ce sont cependant celles-là qui devraient être surtaxées, car l’escalier indique une maison d’une certaine aisance.


5. Citez-moi un exemple relatif à l’impôt sur la consommation.

R. Le champagne que seuls les riches peuvent boire puisqu’il coûte 4 et 12 francs la bouteille, est exempt d’impôt supplémentaire ; tandis que le genièvre qui est le champagne du peuple est écrasé par l’impôt.

Je pourrais aussi citer le tabac. On vient d’imposer la pipe du travailleur tandis qu’on n’a pas songé aux fins cigares de Havane que fument nos ministres.


6. Quelles choses sont frappées par l’impôt ?

R. Tout est frappé par l’impôt depuis l’air et le soleil que nous payons parce qu’ils entrent par nos fenêtres, jusqu’à l’eau qui se consomme dans les villes puisqu’on la paie. — Il n’y a qu’une seule chose qu’on s’est bien gardé de frapper.


7. Quelle est cette seule chose exempte d’impôt ?

R. C’est le revenu, c’est-à-dire les rentes, parce que seuls les riches en possèdent, cela se comprend.


8. De sorte qu’il y a des gens qui ont 100.000 francs de revenus et qui ne paient pas d’impôt ?

R. Évidemment.


9. À quoi emploie-t-on tout l’argent des impôts ?

R. À payer quantité de gens à rien faire.


10. Quels sont ces gens ?

R. Nous avons d’abord l’armée des fonctionnaires et à leur tête Léopold II. Celui-ci touche fixe 3.600.000 francs, avec les palais que nous lui donnons et sa famille que nous entretenons, il nous revient au bas mot à 5 millions par an. — La France républicaine, notre voisine donne à son Président 600.000 francs et elle a 40.000.000 d’habitants. Ce qui fait que toute proportion gardée, le Roi devrait toucher 75.000 francs par an au lieu de 5 millions.


11. De quelle nationalité est le Roi Léopold II ?

R. Par sa mère, une d’Orléans, il est Français. — Par son père, un Saxe-Cobourg, il est Allemand. Par sa liste civile, il est Belge.


12. Quels sont les autres gens que nous payons à rien faire ? Énumérez-les sans détails, nous demanderons les détails plus tard.

R. Il y a l’armée qui nous coûte cinquante millions, l’église qui nous coûte vingt millions, la Banque nationale ou les appointements des gros bonnets sont exorbitants.

Enfin, il y a la légion des ronds-de-cuir, parmi lesquels les ambassadeurs sont les plus inutiles, à commencer par celui du Vatican.


13. À quoi sert encore l’argent des impôts ?

R. À bâtir des citadelles à Anvers ; un temple de la Justice à Bruxelles ; à doter le frère et les filles du roi et un tas d’autres choses inutiles aux cinq millions de Belges qui habitent la province.

14. Que faudrait-il pour arrêter ces scandaleux abus ? R. Le suffrage universel qui enverrait à la Chambre des gens honnêtes.