Le Coran (Traduction de Savary)/47

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Traduction de Claude-Étienne Savary.
LE CORAN,

traduit de l’arabe, accompagné de notes, précédé d’un abrégé de la vie de Mahomet, tiré des écrivains orientaux les plus estimés.

Seconde partie.
Réédition de 1821 (première édition en 1782).

Publié à Paris et Amsterdam par G. Dufour, Libraire.
◄  Chapitre XLVI Sourate 47 Chapitre XLVIII  ►


CHAPITRE XLVII.
Le Combat.
donné à La Mecque, composé de 40 versets.

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.


Dieu anéantira les œuvres des infidèles qui écartent leurs semblables du chemin du salut.

2Il effacera les péchés, et rectifiera l’intention des fidèles qui croient à la religion que la vérité éternelle apporta à Mahomet.

3Les incrédules ont le mensonge pour guide ; les croyans marchent au flambeau de la vraie foi. Dieu offre ce contraste frappant aux hommes.

4Si vous rencontrez les infidèles, combattez-les jusqu’à ce que vous en ayez fait un grand carnage ; chargez de chaînes les captifs.

5Soit que vous mettiez un prix à leur liberté, soit que vous les renvoyiez sans rançon, attendez que la guerre ait éteint son flambeau. Tel est l’ordre du ciel. Il peut les exterminer sans le secours de votre bras ; mais il veut vous éprouver les uns par les autres. La récompense de ceux qui mourront en combattant pour la Toi ne périra point.

6Dieu sera leur guide ; il rectifiera leur intention.

7Il les introduira dans le jardin de délices dont il leur a fait la peinture.

8O croyans ! défendez la cause de Dieu ; il vous aidera, et il affermira vos pas.

9Le malheur accompagnera les incrédules ; leurs œuvres seront vaines.

10Ils ont rejeté avec horreur le livre venu du ciel. Leurs efforts seront anéantis.

11N’ont-ils point parcouru la terre ? N’ont-ils point considéré quelle a été la fin des générations passées ? Le Tout-Puissant les extermina. Ils doivent attendre un sort semblable.

12La protection du ciel est assurée aux croyans ; mais les impies n’ont point de protecteurs.

13Dieu recevra les fidèles vertueux dans les jardins qu’arrosent des fleuves. Les pervers enivrés des plaisirs terrestres vivent dans l’abrutissement. Le feu sera leur habitation.

14Combien de cités plus puissantes que la ville qui t’a rejeté de son sein, ont été détruites ? Rien ne put suspendre notre vengeance.

15Le juste qu’éclaire la lumière céleste sera-t-il semblable à l’impie pour qui le crime a des charmes, et qui suit le torrent de ses passions ?

16Dans les jardins promis à ceux qui ont la crainte du Seigneur, coulent des fleuves d’eau incorruptible, de lait dont le goût ne s’altère jamais, et de vin délicieux.

17Il y coule des ruisseaux de miel pur. Tous les fruits y croissent en abondance. La grâce du Seigneur y veille sur ses élus. Les hôtes du séjour de délices auront-ils un sort pareil à celui des habitans du feu qu’on abreuvera d’une eau bouillante qui déchirera leurs entrailles ?

18Parmi ceux qui écoutent ta doctrine, il en est qui, à peine sortie de ta présence, demandent aux croyans éclairés : Qu’a dit le prophète ? Dieu a scellé leurs cœurs, parce qu’ils n’ont d’autre loi que leurs désirs.

19Dieu conduira ceux qui marchent dans les voies de la justice, et leur inspirera sa crainte.

20Les méchans attendent-ils que l’heure les surprenne tout à coup ? Les signes du grand jour ont déjà paru. Quel sera leur repentir lorsqu’il viendra ?

21Souviens-toi qu’il n’y a qu’un Dieu. Implore sa clémence pour toi et pour les fidèles. Il vous voit pendant la veille et pendant votre sommeil.

22Nous ne combattrons point, ont dit les croyans, à moins que le ciel ne nous en fasse un précepte dans un chapitre du Coran. Si la sagesse éternelle envoie ce chapitre avec l’ordre du combat, tu verras ceux dont le cœur est infecté, te regarder d’un œil où la mort sera peinte. Quel avantage ne leur eût pas procuré un dévouement généreux ?

23Si le ciel parle, et qu’ils soient dociles à sa voix, ils en recevront la récompense glorieuse.

24A quoi vous eût exposé la désobéissance ? Vous alliez porter la désolation sur la terre, et violer les lois saintes du sang.

25Ainsi agissent ceux que Dieu a maudits, qu’il a rendus sourds et aveugles.

26Sont-ils incapables de sentir le prix du Coran ? Leurs cœurs sont-ils fermés ?

27Satan parera le vice de fleurs aux yeux du lâche qui retournera à l’impiété. Il lui procurera des richesses trompeuses.

28D’accord avec ceux qui ont en horreur le précepte du combat, il leur a promis de suivre leur exemple ; mais le Tout-Puissant connaît ses secrets.

29Où finiront-ils lorsque l’ange de la mort viendra trancher le fil de leurs jours, et qu’il frappera leurs visages et leurs reins ?

30Empressés de mériter le courroux du ciel en s’écartant de ce qui pouvait lui plaire ; ils perdront le mérite du bien qu’ils ont fait.

31Ceux dont le cœur est gangrené pensent-ils que Dieu ne dévoilera point leurs perfidies ?

32Nous pourrions te les faire connaître à des signes certains, mais le son de leur voix suffit pour les démasquer. Dieu connaît leurs œuvres.

33Nous eprouverons votre courage et votre constance dans les combats, jusqu’à ce que nous en soyons certains, et que nous puissions juger de vos exploits.

34Ceux qui écarteront leurs semblables du sentier du salut, et qui feront un schisme avec le prophète, après avoir été instruits de notre religion, ne nuiront point à Dieu. Il anéantira leurs œuvres.

35O croyants ! obéissez à Dieu et à son envoyé, et ne perdez pas le mérite du bien que vous avez fait.

36Les impies qui mettront un obstacle à ceux qui veulent combattre pour la foi, et qui mourront dans leur infidélité, n’ont plus de pardon à espérer.

37Ne montrez point de lâcheté. N’offrez point la paix. Vous êtes supérieurs à vos ennemis. Dieu est avec vous ; il secondera vos efforts.

38Cette vie n’est qu’un jeu frivole ; mais la foi et la crainte du Seigneur auront leur récompense. Dieu ne demande pas de vous le sacrifice entier de vos biens.

39S’il l’exigeait, vous ne seriez pas généreux pour le faire, et la religion vous deviendrait odieuse.

40O fidèles ! je vous invite à sacrifier une partie de vos richesses pour la guerre sainte. Il en est parmi vous que l’avarice retient. Elle retombera sur eux. Dieu est riche, et vous êtes pauvres. Si vous refusez d’obéir, il mettra à votre place d’autres peuples meilleurs que vous.