75%.png

Le Koran (Traduction de Kazimirski)/47

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Librairie Charpentier (p. 415-418).

CHAPITRE XLVII.

MOHAMMED.


Donné à la Mecque. — 40 versets.


Au nom du Dieu clément et miséricordieux


  1. Dieu égarera[1] les œuvres, de ceux qui ne croient pas et qui détournent les autres de son chemin.
  2. Quant à ceux qui ont la foi, pratiquent le bien et croient en ce qui a été révélé à Mohammed (or, ceci est la vérité venant du Seigneur), Dieu effacera leurs péchés et rendra leurs cœurs droits.
  3. Il en sera ainsi ; parce que les infidèles ont suivi le mensonge, et que les croyants ont suivi la vérité qui leur venait de leur Seigneur. C’est ainsi que Dieu propose des exemples aux hommes.
  4. Lorsque nous rencontrez des infidèles[2], eh bien ! tuez-les au point d’en faire un grand carnage, et serrez fort les entraves des captifs[3].
  5. Ensuite vous les mettrez en liberté, ou les rendrez moyennant une rançon, lorsque la guerre aura cessé[4]. Agissez ainsi. Si Dieu voulait, il triompherait d’eux lui-même ; il les exterminerait ; mais il vous fait combattre pour vous éprouver les uns par les autres. Ceux qui auront succombé dans le chemin de Dieu, Dieu ne fera point périr leurs œuvres.
  6. Il les dirigera et rendra leurs cœurs droits.
  7. Il les introduira dans le paradis qu’il leur a déjà fait connaître.
  8. O croyants ! si vous assistez Dieu dans sa guerre contre les méchants, lui il vous assistera aussi, et il affermira vos pas.
  9. Pour les incrédules, puissent-ils périr, et puisse Dieu rendre nulles leurs œuvres !
  10. Ce sera la rétribution de leur aversion pour les révélations de Dieu ; puisse-t-il anéantir leurs œuvres !
  11. N’ont-ils jamais traversé ces pays ? N’ont-ils pas vu quelle a été la fin de leurs devanciers que Dieu extermina ? Un sort pareil attend les infidèles de nos jours.
  12. C’est parce que Dieu est le patron des croyants, et que les infidèles n’en ont point.
  13. Dieu introduira ceux qui croient et font le bien dans les jardins baignés par des cours d’eau ; pour les infidèles, qu’ils jouissent, qu’ils mangent comme mangent les brutes ; leur demeure sera le feu.
  14. Que de villes ont été anéanties, villes plus puissantes que la tienne qui t’a chassé !que de villes anéanties sans que personne soit venu à leur secours !
  15. Celui qui suit les signes évidents du Seigneur sera-t-il traité comme celui à qui ses mauvaises actions ont paru belles, et qui a suivi ses passions ?
  16. Voici le tableau du paradis qui a été promis aux hommes pieux : des ruisseaux dont l’eau ne se gâte jamais, des ruisseaux de lait dont le goût ne s’altérera jamais, des ruisseaux de vin, délices de ceux qui en boiront[5].
  17. Des ruisseaux de miel pur, toutes sortes de fruits, et le pardon des péchés. En sera-t-il ainsi de celui qui, condamné au séjour du feu, sera abreuvé d’une eau bouillante qui lui déchirera les entrailles ?
  18. Il est parmi eux des hommes qui viennent t’écouter ; mais à peine t’ont-ils quitté, qu’ils vont dire à ceux qui ont reçu la science : Qu’est-ce qu’il débite ? Ce sont ceux sur lesquels Dieu a apposé le sceau, et qui ne suivent que leurs passions.
  19. Dieu ne fera qu’augmenter la bonne direction de ceux qui suivent le chemin droit, et leur enseignera ce qu’ils doivent éviter.
  20. Les infidèles, qu’attendent-ils donc ? Est-ce l’heure qui surgira subitement ? Déjà quelques signes de ce jour ont paru ; mais à quoi leur serviront les avertissements ?
  21. Sache qu’il n’y a point d’autre dieu que Dieu ; implore de lui le pardon de tes péchés, des péchés des hommes et des femmes qui croient. Dieu connaît tous vos mouvements et le lieu de votre repos.
  22. Les vrais croyants disent : Ah ! si au moins une sourate[6] descendait d’en haut qui ordonnât la guerre contre les infidèles ! — Mais qu’une sourate péremptoire descende d’en haut, et qu’il y soit parlé de la guerre, tu verras les hommes dont le cœur est atteint d’une infirmité te regarder comme regarde un homme que la vue de la mort fait tomber en défaillance. Cependant l’obéissance et un langage convenable leur siéraient mieux.
  23. S’ils tenaient leurs engagements envers Dieu quand l’affaire (la guerre) est résolue, cela leur serait plus avantageux.
  24. Voudriez-vous, en retournant à vos erreurs, commettre des désordres dans le pays et violer les liens du sang ?
  25. Ce sont ces hommes que Dieu a maudits et rendus sourds et aveugles.
  26. Ne méditeront-ils pas le Koran, ou bien leurs cœurs ne seraient-ils pas fermés par des cadenas ?
  27. Pour ceux qui reviennent sur leurs pas[7], depuis que la direction de la vraie route leur eut clairement apparu, c’est Satan qui leur suggère et leur dicte leur conduite.
  28. Ce sera le prix de ce qu’ils disent aux hommes qui ont en aversion le Livre révélé par Dieu : Nous vous suivrons dans certaines choses. Dieu connaît leurs secrètes pensées.
  29. Quelle sera leur condition lorsque les anges, leur ôtant la vie, les frapperont sur le visage et sur le dos ?
  30. Ce sera pour prix de ce qu’ils ont suivi ce qui indigne Dieu, et dédaigné ce qui lui plaît, au point qu’il anéantira le fruit de leurs œuvres.
  31. Ceux dont le cœur est atteint d’une infirmité pensent-ils que Dieu ne mettra pas leur méchanceté à nu ?
  32. Si nous voulions, nous te les ferions voir, nous te les ferions connaître, ô Mohammed ! par certains signes qui les caractérisent ; mais tu les reconnaîtras à leur langage tortueux[8]. Mais Dieu connaît vos actions.
  33. Nous vous mettrons à l’épreuve jusqu’à ce que nous connaissions les hommes qui combattent pour la religion et qui persévèrent. Nous examinerons votre conduite.
  34. Ceux qui ne croient point et qui détournent les autres de la voie de Dieu, ceux qui se sont séparés de l’apôtre de Dieu après que la vraie direction leur eut clairement apparu, ceux-là ne sauraient nuire aucunement à Dieu, mais Dieu peut anéantir leurs œuvres.
  35. O croyants ! obéissez à Dieu, obéissez au prophète, ne rendez point nulles vos œuvres.
  36. Dieu n’accordera point le pardon aux Infidèles qui ont cherché à détourner les autres du chemin de Dieu, et qui sont morts dans leur infidélité.
  37. Ne montrez point de lâcheté, et n’appelez point les infidèles à la paix quand vous êtes1 les plus forts, et que Dieu est avec vous ; Il ne vous privera point du prix de vos œuvres.
  38. La vie de ce monde n’est qu’un jeu et un passe-ternes. Si vous croyez en Dieu et le craignez, il vous donnera votre récompense et ne vous demandera rien de vos biens.
  39. S’il vous les demandait, et vous pressait, vous vous montreriez avares ; alors il mettrait au grand jour votre méchanceté.
  40. Voyez un peu : vous êtes appelés à dépenser vos richesses pour la cause de Dieu, et il est des hommes parmi vous qui se montrent avares ; mais l’avare n’est avare qu’à son détriment, car Dieu est riche, et vous êtes pauvres, et, si vous tergiversez, il suscitera un autre peuple à votre place » un peuplé qui ne vous ressemblera point.
  1. C’est-à-dire ; leur fera manquer leur but qui est la récompense ; et les rendra nulles.
  2. Bien qu’il soit question ici des infidèles contemporains de Mahomet et en particulier des Mecquois, ce passage est appliqué depuis Mahomet à tous les infidèles et fait partie du droit de guerre musulman.
  3. On procède à l’égard des infidèles par voie de massacre, de captivité, de rançon ou de mise en liberté. Les mots serrez fort les entraves veut dire : enchaînez vos captifs pour les empêcher de fuir.
  4. Mot a mot : lorsque la guerre aura mis bas sa charge.
  5. Le texte se sert ici du mot fin (khamr) ; dans d’autres passages on se sert du mot boisson (cherab).
  6. Sourate, chapitre du Koran.
  7. C’est-à-dire, qui reviennent à leurs anciennes erreurs, qui apostasient.
  8. Ou à leur langage inintelligible et barbare qu’ils affectent par dédain ou persiflage.