Le Coran (Traduction de Savary)/51

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Traduction de Claude-Étienne Savary.
LE CORAN,

traduit de l’arabe, accompagné de notes, précédé d’un abrégé de la vie de Mahomet, tiré des écrivains orientaux les plus estimés.

Seconde partie.
Réédition de 1821 (première édition en 1782).

Publié à Paris et Amsterdam par G. Dufour, Libraire.
◄  Chapitre L Sourate 51 Chapitre LII  ►


CHAPITRE LI.
Le souffle des Vents.
donné à La Mecque, composé de 60 versets.

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.


J’en jure par le souffle des vents impétueux,

2Par les nuages qui portent la pluie,

3Par les vaisseaux qui fendent les ondes,

4Par les anges qui exécutent les arrêts du ciel,

5Les promesses que je vous annonce sont véritables.

6Certainement le jugement viendra.

7Par la voûte étoilée des cieux,

8Vous errez dans vos sentimens divers.

9Celui que Dieu a rejeté fuira la religion sainte.

10Les menteurs périront.

11Ils sont ensevelis dans l’abîme de l’ignorance.

12Quand viendra le jugement ? demandent-ils.

13Quand vous serez la proie des flammes.

14On leur dira : Subissez des tourmens que vous vouliez hâter.

15Les justes habiteront les jardins ornés de fontaines.

16Ils jouiront des bienfaits de Dieu, parce qu’ils ont pratiqué la bienfaisance.

17Ils dormaient peu la nuit :

18Dès l’aurore, ils imploraient la miséricorde divine.

19Ils partageaient leurs richesses avec l’indigent qui sollicitait leur bienfaisance, et avec le pauvre que la honte retenait.

20La terre offre des signes de la puissance divine à ceux qui ont la foi.

21L’homme est marqué de son empreinte. Ne le voyez-vous pas ?

22Le ciel vous en offre des preuves dans la nourriture qu’il vous prodigue, et dans la récompense qu’il vous promet.

23J’en jure par le souverain du ciel et de la terre, ce que tu dis est la vérité.

24L’histoire des hôtes respectables d’Abraham est-elle parvenue à ta connaissance ?

25Lorsqu’ils l’eurent abordé, ils le saluèrent : Salut, ô étrangers ! leur répondit Abraham.

26Il les quitta, il appela ses serviteurs, et fit tuer un veau gras.

27Il le leur présenta, et les invita à manger.

28Il avait conçu d’eux quelque frayeur. Ils calmèrent ses alarmes, et lui prédirent un fils doué de science.

29Sara désolée se frappait le visage en criant : Je suis âgée et stérile.

30Il en sera ainsi, continuèrent les anges ; Dieu l’a promis. Il possède la sagesse et la science.

31Quel est le but de votre voyage ? leur demanda Abraham.

32Nous allons, répondirent-ils, châtier un peuple infâme.

33Nous ferons tomber sur les coupables une pluie de pierres ;

34Leur nom y est gravé par le doigt de Dieu.

35Nous sauvâmes les fidèles ;

36Mais il ne s’y trouva qu’une famille de croyans.

37Nous y laissâmes un exemple pour ceux qui craignent les châtimens célestes.

38Moïse, interprète du ciel, opéra des miracles devant Pharaon.

39Le roi et son armée fermèrent les yeux. C’est un magicien, dirent-ils, ou un homme inspiré par Satan.

40La vengeance du ciel poursuivit le prince impie et ses soldats. La mer les engloutit dans ses abîmes.

41Le vent qui porta la stérilité dans les campagnes d’Aod manifesta notre puissance.

42Son souffle empoisonné corrompait à l’instant tout ce qu’il touchait.

43Les Thémudéens sont un exemple de la vengeance divine. Nous leur dîmes : Jouissez jusqu’au temps.

44Ils violèrent orgueilleusement la défense du Seigneur. Le cri de l’ange se fit entendre, et ils virent leur ruine.

45Ils ne purent se tenir sur leurs pieds, ni trouver de défenseur.

46Nous exterminâmes le peuple de Noé au milieu de ses crimes.

47Nous avons formé les cieux avec intelligence ; nous avons étendu leur voûte immense.

48Nous avons aplani la terre. La sagesse présida à notre ouvrage.

49Dans chaque espèce d’animaux, nous créâmes le mâle et la femelle, afin de vous instruire.

50Cherchez un asile auprès du Tout-Puissant. Je suis son ministre fidèle.

51Ne lui donnez point d’égal, ou craignez mes menaces.

52Tous les prophètes furent traités de magiciens et d’insensés.

53Les peuples se sont-ils légué l’erreur par testament ? Les habitans de la Mecque persistent dans leur incrédulité.

54Éloigne-toi d’eux, tu ne seras point coupable.

55Enseigne le Coran aux fidèles qui profiteront de sa doctrine.

56Dieu n’a créé les génies et les hommes que pour l’adorer.

57Je ne recevrai d’eux aucun présent. Je ne veux pas leur devoir ma nourriture.

58C’est Dieu qui nourrit les humains. Il possède la vertu et la force.

59Les méchans partageront les tourmens, et ils ne diront plus : Hâtez l’exécution de vos menaces.

60Malheur à ceux qui ne croient point au jour des vengeances !