100%.png

Le Coran (Traduction de Savary)/56

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Traduction de Claude-Étienne Savary.
LE CORAN,

traduit de l’arabe, accompagné de notes, précédé d’un abrégé de la vie de Mahomet, tiré des écrivains orientaux les plus estimés.

Seconde partie.
Réédition de 1821 (première édition en 1782).

Publié à Paris et Amsterdam par G. Dufour, Libraire.
◄  Chapitre LV Sourate 56 Chapitre LVII  ►


CHAPITRE LVI.
Le Jugement.
donné à La Mecque, composé de 96 versets.

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.


Lorsque le jour du jugement sera venu,

2Personne ne pourra en nier la réalité.

3Il abaissera les uns et élèvera les autres.

4Lorsque la terre aura été ébranlée par un violent tremblement,

5Que les montagnes réduites en poudre

6Seront devenues le jouet des vents ;

7Le genre humain sera divisé en trois parts.

8Les uns occuperont la droite : quelle sera leur félicité !

9Les autres la gauche : quelle sera leur infortune !

10Les élus précéderont ces deux ordres.

11Ils seront les plus près de l’Éternel.

12Ils habiteront le jardin de délices.

13Un grand nombre des anciens,

14Et quelques modernes, seront ces hôtes heureux.

15Ils reposeront sur des lits enrichis d’or et de pierres précieuses.

16Ils se regarderont avec bienveillance.

17Ils seront servis par des enfans doués d’une jeunesse éternelle,

18Qui leur présenteront du vin exquis [1] dans des coupes de différentes formes.

19Sa vapeur ne leur montera point à la tête, et n’obscurcira point leur raison.

20Ils auront à souhait les fruits qu’ils désireront,

21Et la chair des oiseaux les plus rares.

22Près d’eux seront les houris aux beaux yeux noirs. La blancheur de leur teint égale l’éclat des perles.

23Leurs faveurs seront le prix de la vertu.

24Les discours frivoles seront bannis de ce séjour. Le cœur n’y sera point porté au mal.

25On n’y entendra que le doux nom de paix.

26Ceux qui occuperont la droite, quelle sera leur félicité !

27Ils se promèneront parmi les nabc [2] qui n’ont point d’épines ;

28Et au milieu des bananiers disposés dans un ordre agréable.

29Ils jouiront de leur épais feuillage,

30Au bord des eaux jaillissantes.

31Là une multitude de fruits divers

32S’offre à la main qui veut les cueillir.

33Ils reposeront sur des lits élevés.

34Nous avons rajeuni leurs épouses.

35Elles seront vierges [3] ;

36Elles les aimeront, et jouiront de la même jeunesse qu’eux.

37La classe de ceux qui occuperont la droite

38Sera formée d'une multitude d’anciens,

39Et d’une multitude de modernes.

40Quel sera le sort de ceux qui seront relégués à la gauche ?

41Au milieu d’un veut brûlant et de l’eau bouillante ;

42Ils seront enveloppés des tourbillons d’une fumée épaisse.

43Elle ne leur apportera ni fraîcheur ni contentement.

44Abandonnés sur la terre à l’ivresse des plaisirs,

45Ils se sont plongés dans les plus noirs forfaits ;

46Et ils ont dit :

47Victimes de la mort, lorsqu’il ne restera de notre être que des os et de la poussière, serons-nous ranimés de nouveau ?

48Nos pères ressusciteront-ils ?

49Réponds-leur : Les premiers hommes et leur postérité ressusciteront.

50Ils seront rassemblés au terme précis du grand jour.

51Et vous qui avez vécu dans l’erreur, et qui avez nié la religion sainte,

52Vous vous nourrirez du fruit de l’arbre zacoum ;

53Vous en remplirez vos ventres.

54Vous avalerez ensuite de l’eau bouillante,

55Et vous la boirez avec l’avidité d’un chameau altéré.

56Tel sera leur sort au jour du jugement.

57Nous vous avons tirés du néant, serez-vous incrédules ?

58Que vous en semble ? lorsque l’homme s’approche de la femme,

59Est-ce lui ou Dieu qui donne l’être à une nouvelle créature ?

60Nous avons prononcé l’arrêt de mort contre le genre humain, il ne pourra s’y soustraire.

61Nous pouvons mettre à votre place d’autres hommes, et vous faire passer sous des formes qui vous sont inconnues.

62Vous connaissez la première création ; n’ouvrirez-vous point les yeux ?

63Quel jugement portez-vous de l’agriculture ?

64Est-ce vous qui faites germer la semence, ou notre providence qui la fait éclore ?

65Nous pourrions la rendre stérile, et vous diriez dans votre consternation :

66Nous sommes chargés de dettes, et la moisson a trompé notre attente.

67Que pensez·vous de l’eau qui sert à vous désaltérer ?

68Est-ce vous qui la faites descendre des nuages, ou notre volonté puissante ?

69Nous pouvions la rendre salée et amère. Vos cœurs seront-ils fermés à la reconnaissance ?

70Que pensez-vous du feu que vous faites jaillir du bois ?

71Est-ce vous qui avez produit l’arbre qui lui sert d’aliment, ou notre volonté créatrice ?

72Nous l’avons créé pour vous instruire et pour l’usage de ceux qui voyagent dans le désert.

73Exalte le nom de ton Dieu, du Dieu suprême.

74Je ne jurerai point par le coucher des étoiles,

75(C’est un serment terrible, si vous saviez !)

76Que le Coran est un livre respectable ;

77Qu’il est écrit sur la table gardée.

78Ne le touchez point avant d’être purifiés.

79Il vient du souverain de l’univers.

80Sera-t-il l’objet de vos railleries ?

81Rejetterez-vous votre nourriture ? la nierez-vous ?

82Lorsque quelqu’un de vous est sur le point d’expirer,

83Et que vous le voyez se débattre contre la mort,

84Nous sommes plus près de lui que vous, mais vous ne nous apercevez pas.

85Si le mourant doit être privé de récompense,

86Pouvez-vous ramener son âme prête à s’envoler ? Répondez si la vérité vous éclaire.

87S’il est de ceux qui doivent s’approcher de l’Éternel,

88Le repos, les mets exquis, les jardins de délices, seront son partage.

89S’il doit avoir place parmi ceux qui occupent la droite,

90Les compagnons de son bonheur l’empresseront de le saluer.

91Mais s’il augmente le nombre des infidèles,

92De ceux qui ont marché dans l’erreur,

93L’eau bouillante sera sa demeure ;

94Il sera précipité dans les flammes.

95Ces paroles sont la vérité éternelle.

96Exalte le nom de ton Dieu, du Dieu grand et suprême.


  1. Ce vin délicieux sera puisé dans une fontaine qui coulera perpétuellement. Gelaleddin.
  2. Ces nabc conserveront une verdure éternelle, et donneront un ombrage agréable. Jahia.
  3. Elles sont vierges. Gelaleddin et Zamchascar ajoutent que le commerce des hommes ne leur fera point perdre cet avantage.