Le Coran (Traduction de Savary)/96

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Traduction de Claude-Étienne Savary.
LE CORAN,

traduit de l’arabe, accompagné de notes, précédé d’un abrégé de la vie de Mahomet, tiré des écrivains orientaux les plus estimés.

Seconde partie.
Réédition de 1821 (première édition en 1782).

Publié à Paris et Amsterdam par G. Dufour, Libraire.
◄  Chapitre XCV Sourate 96 Chapitre XCVII  ►


CHAPITRE XCVI.
L’Union des Sexes.
donné à La Mecque, composé de 19 versets.

Au nom de Dieu clément et miséricordieux.


Lis au nom du Dieu créateur [1].

2Il forma l’homme en réunissant les sexes.

3Lis au nom du Dieu adorable.

4Il apprit à l’homme à se servir de la plume [2] ;

5Il mit dans son âme le rayon de la science.

6C’est une vérité, et il se révolte contre son bienfaiteur.

7Les richesses augmentent son ingratitude.

8Certainement le genre humain retournera à Dieu.

9Que penser de celui qui trouble

10Le serviteur de Dieu lorsqu’il prie,

11Lorsqu’il accomplit l’ordre du ciel,

12Lorsqu’il recommande la piété ?

13Que penser de l’infidèle et de l’apostat ?

14Ignorent-ils que Dieu voit ?

15S’ils abandonnent l’impiété, nous les traînerons par les cheveux,

16Par leurs cheveux coupables et menteurs.

17Qu’ils appellent leurs adhérens !

18Nous appellerons nos bourreaux [3].

19Ces paroles sont la vérité. N’obéis point à l’impie. Adore le Seigneur, et t’élève vers son trône.


  1. Les cinq versets qui commencent ce chapitre furent apportés à Mahomet sur le mont Hara ; ce sont les premiers qui lui aient été révélés. Gelaleddin. Jahia. Abul-Feda.

    Abu-Becr, qui rassembla dans un volume les versets épars du Koran n’ayant eu aucun égard au temps où ils avaient été révélés, ceux-ci, qui devraient commencer le recueil, se trouve presque à la fin. Voyez ce que nous avons dit dans la préface.

  2. Les Arabes croient qu’Henoc est le premier qui se servit de la plume pour écrire.
  3. Les anges qui punissent les scélérats.