Le Parler populaire des Canadiens français/H

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  G
I  ►
H
Habeçon, n. m.
Hameçon.
Habiller, v. a.
Couvrir d’invectives. Ex. En voilà un qui s’est fait habiller de la plus belle façon du monde.
Habiller (s’), v. pron.
Endosser ses habits extérieurs, comme un paletot, un par-dessus d’hiver. Ex. Il fait un froid de loup, habillons-nous chaudement pour sortir. Se déshabiller, dans notre parler, est l’antonyme de s’habiller, dans l’acception présente.
Habit à queue, n. m.
Frac, habit de soirée, de cérémonie, ou simplement habit.

Habitant, n. m.

Cultivateur vivant à la campagne. Cette appellation remonte aux premiers temps de la colonie. Du temps de Cham-plain, il y avait deux espèces d’immigrants : les véritables, les sérieux, et les oiseaux de passage. On les distinguait en nommant les premiers, les habitants, et les seconds, les hivernants, c’est-à-dire qu’ils ne faisaient qu’hiverner dans la Nouvelle-France, avec l’intention de s’en retourner dans l’Ancienne, à la première occasion favorable. Les habitants sont restés attachés au sol, et les hivernants sont disparus les uns après les autres sans laisser de traces bien profondes. Faire Vhabitant, ne pas faire Vhabitant, sont des expres sions assez communément employées pour dire : être mes quin en affaires, ou ne pas l’être. Un gros habitant, un habitant riche. Un petit habitant, un habitant plus ou moins pauvre. Un habitant à l’aise, qui vit dans l’aisance. Habitant dos blanc, terme de mépris d’usage assez fré quent chez les jeunes gens.

Hache, n. f.

— Grand’hache. V. ce mot.

— Avoir un coup de hache, être un peu fou.

Hache (à la), loc.

— Dénué de tout, réduit à n’avoir qu’une hache pour gagner son pain. Ex. J’ai tout dépensé mon bien, je suis reudu à la hache.

— Grossièrement. Ex. Un ouvrage fait à la hache.

  • Haddock, n. m., (m. a.)

Aiglefin, morue de Saint-Pierre. D’aucuns disent haddeck.

Haguissable, adj. — Haïssable. V. ce mot.

Haguir, v. a. — Haïr. Ex. Je Vhaguis, toi, comme la peste.

Ha ! Ha !

Interjection qui ne s’emploie que dans un sens négatif, comme suit : Ex. Ce docteur n’est pas un docteur ha ! ha ! Mon frère est seigneur, mais ce n’est pas un seigneur ha ! ha ! il saigne les cochons.

Haïr, v. a.

Nous disons : je te haïs, tu le haïs, il m’haït, pour je te liais tu le hais, il me hait. Dans le vieux français, on prononçait haine et haineux.

Haïssable, adj.

Incommode, insupportable. Ex. Sors d’ici, petit haïssable que tu es, tu me fais damner.

Halener, v. n. — Haleter, être essoufflé.

Haler, v. a. et n.

Tirer à soi un objet quelconque. Ex. Ha/e-moi d’ici, j’ai un pied pris dans le trottoir. Tirer fort. Ex. I, a charrette est très chargée, ça haie, c’est-à-dire le cheval est obligé de tirer fort pour avancer dans sa marche. Les uns prononcent haler et les autres hâler. (Terme de marine.)

Halitre, n. f. — Gerçure causée par le froid ou le frottement.

Halitré, e, adj.

— Gercé par le froid. Ex. J’ai les mains halitrêes.

— Enflammé par le frottement. Ex. Cet enfant a les cuisses halitrées.

Ce mot est usité en Normandie.

  • Hall, halle, n. f., (m. a.)

— Salle publique. — City hall, hôtel-de-ville. — — Market hall, halle. ~ Music hall, salle de musique.

  • Halloo, hallou, (m. a.)

Holà ! holà ho ! Cri d’appel téléphonique.

Halloter, v. n. — N’avoir plus que le souffle.

Hangarage, n. m.

Action de mettre dans un hangar. Ex. J’ai un lot de mar chandises à mettre en hangarage. — II vous faudra payer pour Y hangarage de vos meubles.

Hangarer, v. a. — Mettre dans un hangar.

  • Hansard, n. m., (m. a.)

Rapport des délibérations de la Chambre des Co mmunes du Dominion. Ce nom provient à’un homme Hatisard, auteur de ce système de rapporter Verbatim les discours des députés à la Chambre.

Haquet, n. m.

Hoquet.

Traîneau ou sleigh dont se servent les sucriers en le poussant à bras.

Harage, n. m. Race. Ex. C’est un cheval de bon garage. Vient du mot haras, établissement où l’on garde des chevaux.

Harbage, n. f. — Herbage.

Harbe, a. f.

Herbe. Ex. Cette soupe est douce comme de l’harbe.

Harbière, n. f. — Erbière. V. ce mot.

Hardé, e, adj.

Œuf sans coquille. Ex. Un œuf hardé. Du Cange écrit : « Les œufs hardelés n’ont pas de coquille ; ils sont pondus par des coqs et on les met dans du fumier de cheval, il en sort des serpents dont l’huile est excellente pour composer des philtres et transmuer les métaux. » Les coqs du Canada n’en sont pas encore rendus là. Cotgrave dit œuf hardrê.

Mardes faites, n. f. pl. Confection. Ex. M. Lépine tient un beau magasin de hardes faites.

Hardi ! Int. — Courage !

  • Hard up, oj>, (m. a.)

A bout de ressources. Ex. Je n’ai pas le sout je suis hard up pas rieu qu’un peu.

  • Hardware, wère, n. m., (m. a.)

Quincaillier. Ex. Va me chercher du clou chez le hard ware.

Harer, v. a.

— Frapper avec une hart.

— Attacher avec une hart.

Harguesse, n. f. — Hardiesse.

Harias, n. m. — V. Arias.

"icoV bois débuches. Expression plutôt acadienne. f n f — Ridelles. Haridelle, » • r"

  • r’. or(jinairement par ceux qui conduisent un cheval pour 1 faire arrêter ou reculer. Cette expression viendrait-11 d’arrière f Elle pourrait peut-être provenir d’une nterjection hippique qui aurait un sens tout contraire. On lit dans Ibères, Ibirie, par Adolphe Garrigan (p. 110), ouvrage dans lequel l’auteur prétend identifier les Basques d’Afrique avec les Basques descendants des Ibères : « Un autre terme usité chez nos paysans de montagnes (Arrière), harri pour presser la marche trop lente d’une bête de somme, est aussi l’expression dont se servent les Berbères. » I^e nom de l’Arriège lui-même donne à penser.

Harnais, n. m. Embarras, attirail. Ex. Y a-t-il moyen de travailler avec un harnais d’enfants comme j’en ai un sur le dos ? Harnie. n. f. — Hernie. Harnois, n. m. — Harnais. Harpie, n. f. Femme acariâtre et bavarde. Une voix d’harpie, une voix criarde. Hârrier, 11— rn. Hallier, réunion de buissons serrés et touffus. Harse, n. f. — Herse. Harser, v. a. — Herser. Hart rouge, n. f. — Cornouiller blanc. Hasard ( !’), n. m. — Le hasard. Haur, adj. Sale, malpropre. Se dit des chemins en mauvais ordre. Hausses, n. f. pl. Demi-guêtres d’un soulier de caribou ou mocassin. Haut, e, adj. adv. et n. m. Hautain. Ex. C’est un fat, il est haut. Appartement qui n’est pas au rez-de-chaussée. Porter— hazit, être fier. DES CANADIENS-FRANÇAIS 377

En avoir haut, être écœuré. Ex. Ce garçon m’embête
avec ses exigences, j’en ai haut.
Avoir des hauts et des bas, éprouver des succès et des
revers.

Haut du jour, n. m. — Temps où le soleil est le plus ardent.

Haute, n. f. — Haute société. Ex. Appartenir à la haute.

Hauteur, n. f-

— Opulence. Ex. Ce garçon est d’une hauteur qui le rend
inabordable.
— Hauteur des terres, ligne de séparation des eaux.
Héguissable, adj. — Haïssable.

Hémorrhagie de sang, n. f. — Hémorrhagie.

Hémorrhuites, ti. f. pl. — Hétnorrhoïdes.

Herbailles, n. f. pl. — Herbes de rebut, sarclures.

Herbe (à I’), loc. Au pré, au champ. Ex. Va mettre les vaches à l’herbe.

Herbe à barnèche, n. f.

Herbe marine recueillie sur nos grèves ; séchée, elle est uti lisée pour faire des matelas. 

Herbe à chat, n. f. — Chataire commune.

Herbe à cochon, n. f. — Renouée des oiseaux, traînasse.

Herbe à dinde, n. f. — Herbe à mille feuilles, achillée.

Herbe à la clef, n. f. — Chimaphile en ombelle.

Herbe à la puce, n. f. — Sumac vénéneux.

Herbe aux écrouelles, n. f. — Scrofulaire aquatique.

Herbe aux oies, n. f. — Potentille ansériue.

Herbe aux teigneux, n. f. — Rapace, bardane cotonneuse.

Herbe aux verrues, n. f. — Eclaire, chélidoine commune.

Herbe aux vers, n. f.

Tanaisie, aussi appelée herbe de S. Marc.

Herbe de la Trinité, n. f. — Hépatique des jardins.

Herbe du diable, n. f. — Stramoine.

Herbe Saint-Jean, n. f. Millepertuis perforé, armoise commune.

Herbe sainte, n. f.

Absinthe.
Aurone des jardins. 

Héridelle, n. f. — Ridelle.

Hérisson, n. m. — Homme taré, vil, lâche.

Hérondelle, a. f. — Hirondelle.

Hersoir, adv. Hier au soir. Ex. Etes-vous venu chez moi, hersoir ?

Heure, n. m. Heure, n. f. Ex. Vous viendrez à un heure de l’après-midi.

Heure (à belle), loc. — V. A belle heure.

Heure (à bonne), loc. De bonne heure. Ex. Viens à bonne heure, s’il y a moyen.

Heure (à la bonne), interj. — Tant mieux.

Heure (à I’), loc

A l’heure convenue ou fixée par un règlement. Ex. Il y a des fonctionnaires civils qui n’arrivent jamais à l’heure. 

Heure d’horloge (une). — Une heure.

Heure de temps (une). — Une heure.

Heure des poules, loc. De très bonne heure. Ex. Se lever à Vheure des poules.

Heure des vaches, n. f. Sur le soir, à l’heure où, à la campagne, les cultivateurs traient les vaches.

Heure de soleil (une), n. f. Une heure après le lever ou avant le coucher du soleil.

Hibou blanc, n. m. Grande chouette blanche des régions- boréales, le harfang.

Higner, v. n. Crier par intervalles, à la manière des enfants gâtés.

Himeur, n. f. — Humeur.

  • Hint, hinnt, n. m., (m. a.)

Demi-mot, aperçu. Ex. Je vais lui donner un hint avant de commencer.

Hirondelle des cheminées, n. f. Martinet des cheminées.

Hirondelle bleue, n. f. — Hirondelle pourpre.

Hirondelle à ventre blanc, n. f. — Hirondelle bicolore.

Hirondelle des rochers, n. f. — Hirondelle à front blanc.

Hirondelle rousse, n. f. — Hirondelle des granges.

Histoire de, loc. conj. Pour, afin, dans le but. Ex. Je lui ai tordu le bout du nez, histoire de rire.

Histoires, n. f. Blagues, mensonges. Ex. Lâche-moi avec tes histoires qui n’ont ni queue ni tête.

Hivernement, n. m.

Hivernage. Ex. Nous allons mettre notre bateau en hiver nement dans le bassin Louise.

Hiverner, v. a. et. n.

Garder à l’abri durant l’hiver. Ex. Combien vas-tu

hiverner d’animaux, cette année ?

Passer l’hiver. Ex. J’ai juste assez de patates pour

hiverner.

Etre à l’abri des coups. Ex. J’ai un maître dur, il me
reproche toutes sortes de choses, je ne suis pas hiverné.
  • Hives, haïves, (m. a.)

Varicelle pustuleuse. Ex. Mon enfant a des hives sur tout le corps.

  • Hockey, (m. a.)

Jeu de balle à la crosse dont les règles rappellent celles du f001-bail.


Homarderie, n. f.

Etablissement où l’on prépare le homard pour le mettre en. conserves.
  • Home (at), n. m., (m. a.)

Réception chez soi. Ex. Madame de la Gorgechaude donnera un at home jeudi soir.

Homme, n. m.

Mari. Ex. Tiens, voici mon homme qui arrive de la chasse,
Faire son homme, tirer du grand, avoir de la prétention.
Ex. Ne fais pas tant ton homme, tu n’es, au fond, qu’un
poltron.
— Cest mon homme, voilà’celui qui va me tirer d’embarras.

Homme à la neige, n. m.

Celui qui enlève la neige accumulée sur les trottoirs et dans l es cours.

Homme au bois, n. m. — Scieur de bois.

Homme au lait, n. m.

Laitier ou celui qui fait la distribution du lait chez ses clients

Homme au pain, n. m.

Celui qui distribue le pain à domicile.

Homme de cage, n. m.

Homme qui travaille à la mise en flotte des billots et qui conduit les cages de bois sur nos rivières.

Homme de cour, n. m.

Homme qui prend soin des cours, des écuries, etc.

Homme de paille, n. m.

Homme sans valeur, qui ne compte pas, un mannequin.

Honneur, n. m.

Ma foi d’honneur ! ma parole cT honneur ! juron sur l’hon

neur.

Etre dans les honneurs, servir de parrain et de marraine
au baptême d’un enfant.

Honte, n. f.

Timidité. Ex. Tu vas jouer ton petit morceau de piano, tu n’as pas besoin d’avoir honte.

Honteux, adj.

Timide, intimidé. Ex. Je suis honteux devant le monde.

  • Horehound, hôraounde, (m. a.) — Marrube blanc.

Horlogier, n. m. — Horloger.

  • Hornepipe, païpe, (m. a.)
Danse écossaise.

Hors d’âge, loc.

Très vieux. Ex. Dans mon troupeau d’animaux, il y en a trois qui sont hors d’âge.
Horse-radish, diche, (m. a.) — Raifort, rave à cheval.

Hose, hôse, n. f., (m. a.)

Boyau, tuyau d’arrosage. Ex. Emporte ma hose, que j’ar rose la rue.

Hôtel, n. m. Auberge, estaminet. Ex. Courir les hôtels pour s’enivrer.

Hôtelier, n. in. Celui qui tient un hôtel, une auberge, un débit de boissons. Hoter, v. n. Voter. De Gaspé donne ce mot dans ses Mémoires.

Houananiche, n. m. Saumon particulier au lac Saint-Jean et au labrador.

Houille, e, adj.

Ecœuré. Ex. J’ai mangé beaucoup de fruits, je commence à être houille. Autrefois, il y avait ohié : un homme ohiê de son corps, homo corporeaffeclo, maleaffectus. (Rob. Est.) 

Houiner, v. n. Hennir. Se dit d’un cheval vicieux qui hennit de colère.

Houmelon, n. m. — Houblon.

Houpe ! interj. Expression pour marquer un bond que l’on fait soi-même ou que l’on fait fait faire à un autre.

Huart, n. m. — Plongeur à collier.

Huche, n. f. Profiter comme pâte à la huche, se dit d’un enfant qui croît très vite en proportion de sa santé.

Hucher, v. a.

— Appeler de loin. Expression très usitée chez les Aca-

diens. Ex. Monte sur le haricot pour hucher ton père.

L’expression est commune à la Baie de Chaleur et à la

Baie Saint-Paul. Ce mot vient de huchet, cornet qui sert à appeler les chiens à la chasse.

— Frapper à la porte.

Hue ! interj, Cri des charretiers pour engager les chevaux à aller à droite. Ex. Charretier, tirez à hue.

Huiler, v. a.

— Donner l’extrême-onction.
— Amadouer quelqu’un en lui donnant de l’argent, en lui

graissant la patte.

Huissier, n. m. Huissier de la Verge Noire, huissier à verge noire. Autre fois, l’on disait à Québec, huissier à la baguette noire.. A Québec, on dit l’huissier, mais à Montréal il fut un temps ou l’on disait le huissier, même à la cour. Alexandre Dumas prononçait avec affectation les-huissiers en aspirant Y h. Et quand on lui demandait sa raison, il répon dait fièrement : Je ne veux avoir aucune espèce de liaison avec ces gens-là ! fiuitre, n, f.

Imbécile.
Crachat épais et copieux.
  • Humbug, heummbeughe, n. m., (m. a.)

Hâblerie, charlatanerie. Ex. C’est un faiseur de humbug. (Humeur, n. f.

Etre en humeur, être bien disposé.
Avoir des humeurs, des moments de mauvaise humeur.
Avoir Vhumeur à Venvers, être de mauvaise humeur.
Huppé, e, adj.
Bien habillé.
Jaseur du cèdre.
Humucreté, n. f. — Humidité.

Hureusement, adv. — Heureusement.

Hureux, euse, adj. — Heureux, euse.

Hurleau, hurlot, n. m. — Individu d’un caractère difficile.

Hussier, n. m.’ — Huissier.

•* Husting, heustigne, n. m., (m. a.)

Estrade pour haranguer les assemblées en plein air. Ex. Monte sur le husting, descends du husting, un orateur de husting.

  • Hydrant, n. m., (m. a.) — Bouche d’incendie.

Hyme, n. f. — Hymne.

Hynpothèque, n. f. — Hypothèque.

Hynpothéquer, v. a. — Hypothéquer.

Hynpothiquer, v. a. — Hypothéquer.