Le Parler populaire des Canadiens français/S

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  R
T  ►


S
Sable, n. m.
L’homme au sable va passer, l’heure du sommeil arrive.
Avoir du sable dans les yeux, s’endormir.
Sablier, n. m.
Sablière, ferme.
Sabot de la Vierge, n. m.
Cypripède acaule.
Sabotage, n. m.
Cahotage, oscillation produite par le mouvement d’une voiture mal suspendue.
Saboter, v. a.
Cahoter, se faire secouer dans une voiture mal suspendue, ou dans des chemins raboteux.
Saboteux, euse, adj.
Cahoteux. Ex. Les chemins d’automne sont très saboteux, surtout après les gelées.
Sabrer, v. a.
Battre.
Sac, n. m.
— Estomac. Ex. J’ai un bon dîner dans le sac.
— Musette, sac qu’on suspend à la tête du cheval pour lui servir de mangeoire.
Avoir le sac plein, être ivre.
Vider son sac, dire tout ce que l’on sait.
Voir le fond du sac, voir ce qui en retourne.
L’affaire est dans le sac, conclue.
Avoir dans son sac, posséder.
N’avoir rien dans le sac, être à jeun.
En avoir plein son sac de quelqu’un, être dégoûté.
Sac à feu, n. m.
Sac contenant tabac, pipe, batte-feu.
586 LE PARLEE POPULAIRE

Sac à flaubage, n. m. Sac à tout mettre. Ex. Où vas-tu, ce matin, avec ton sac à flaubage f Sac à papier ! — Juron familier. Sac à punaises, n. m. — V. Punaise. Sac à tabac, n. m. — Blague. Sac à vin, n. m. — Ivrogne. Saccacoumi, n. m. Raisin d’ours, uva ursi, plante que fumaient autrefois nos sauvages, faute de tabac. On entend souvent dire sacca— comi. Saccage, n. m. Grande quantité. Ex. Y a-t-il encore beaucoup de pom mes dans le verger ? — Oui, un saccage, il y en a pour les fous et les sages.

  • Sackcoat, côte, (m. a.) — Paletot sac. Sacrable, adj.

Détestable. Ex. Un sacrable d’enfant, un sacrable de fou, une sacrable de bête. Sacrant, adj. Fâcheux, ennuyeux. Ex. Encore une mauvaise affaire, c’est-y pas sacrant ? Sacre, n. n. Diable. Ex. Veux-tu ben aller au sacre. Avoir le sacre au corps, le diable. Etre en sacre, en fureur. Un temps du sacre, très mauvais. > Lâcher des sacres, sacrer. Il y a du sacre là-dedans, du diable. Il y en avait un sacre, une grande quantité. C’est bon comme le sacre, très bon. Sacrement, adv. Très, beaucoup. Ex. Le temps est sacrement beau, aujour d’hui. Sacré, e, adj. — Flambé, ruiné, perdu de réputation. Ex. C’est un homme sacré. DES CANADIENS-FRANÇAIS 587 — Juron vulgaire. Ex. Sacré mâtin ! Sacrée bête ! Sacré chien ! Sacré tonnerre ! Sacrer, v. a. Donner. Ex. Sacre-moi patience. Jeter, envoyer. Ex. Sacre-moi ce chien-là dehors. Sacre cette pipe-là à terre. — Sacrer le camp, déguerpir. Sacreur, euse, adj. — Qui jure, sacre. Sacreux, euse, adj. — Sacreur. Sacristi ! — Juron sans conséquence.

  • Safe, sé/e, (m..a.) — Coffre-fort. Safre, adj.

Gourmand, glouton. 1/Académie a rejeté safre, en 1877. Safrement, adv. Goulûment. Ex. Mange donc moins safrenient. Safreté, n. f. Gloutonnerie, gourmandise. — Safreté se disait jadis. Sagamité, n. f. Pâte de maïs que mangeaient les sauvages. On dit, en plaisantant, sagamité ou de la sagamité, pour dire, au figuré, un mélange, comme une olla podrida. Il paraît cependant, d’après l’abbé Cuoq, que ce mot n’a jamais été identiquement un mot sauvage, et que celui qui s’y rapporte voulait dire autre chose. Sagamité serait une corruption de kijagamite, qui signifie le potage est chaud. Il n’est pas surprenant que les voyageurs aient transféré la signification au potage lui-même, comme les Anglais et les Américains, qui ont appelé nos calèches des marchedons. Sagamo, n. m. Chef de tribu indienne, et surtout de la tribu souriquoise ou micmacque. Ex. Le plus célèbre sagamo micmac s’ap pelait Membertou. Il avait connu Jacques Cartier en ^SZSt vécut à côté de Champlain, en 1605-1606 et 1607, et mourut catholique en 1611. Saganer, v. a. > Qui brise ses habits, les froisse à plaisir. Ex. Un enfant qui sagane ses hardes. Ce mot semble venir de sagon, 588 LE PARLER POPULAIRE dénomination primitive du sagouin, petit singe à longue queue.

Sagant, e, adj. et n. m.

Malpropre, peu soucieux de ses vêtements. En Normandie, on dit sagot.

  • Sage, sedje, (m. a.) — Sauge.

Sagoter, v. a.

Faire de mauvais ouvrage. D’après Cotgrave, sagoter se disait dans le sens de heurter, secouer rudement. En France, sagoter veut dire mal travailler. En Normandie, un sagot est un homme malpropre.

Sagoteux, euse, n. et adj. — Qui sagote, travaille mal.

Sâguine, n. f.

Sanguine, hématite, dont on fait les crayons rouges.

Saignant, n. m.

Morceau de bœuf saignant, peu cuit. Ex. Moi, j’aime mieux du saignant.

Saincristie, n. f. — Sacristie.

Sainsurin, n. m. — Périnée.

Saint Epais, n. m.

Homme grossier, ignorant, peu intelligent.

Saint Jean, n. f.

Chose sans valeur, popote. Ex. Ce n’est que de la Saint— Jean à côté de ce que je te vends.

Saint Lambert, n. m.

C’est aujourd’hui la Saint-Lambert, Qui quitte sa place, la perd. Excuse de ceux qui s’emparent de la place d’un autre. Saint Laurent, n. m. C’est aujourd’hui la Saint-Laurent, Qui quitte sa place la reprend. Réponse à ceux qui ont invoqué saint Lambert. Saint Pierre, n. m. Prendre S. Pierre pour S. Paul, prendre une personne pour une autre. DES CANADIENS-FRANÇAIS 589 Sainte Accroupie, n. f. Femme qui fréquente beaucoup les églises, ou qui a l’habitude de s’asseoir sur ses talons. Sainte Bénite ! Invocation très usitée, comme nous disons : Mon Dieu ! Sainte Espérance, n. f. Patronne des employés publics, la veille du jour où ils reçoi vent leur traitement mensuel. Sainte Nitouche, n. f. Personne qui affecte des airs d’innocence. Sainte Touche, n. f. Patronne bien-aimée des ouvriers et des employés publics, le jour de la/<y< ?, alors qu’ils touchent ou sont censés toucher leur salaire. Sainte vie. Employé pour affirmer ses dires. Ex. Jamais de sa sainte vie, il n’a dit la vérité. Saintuaire, n. m. — Sanctuaire. Saison, n. f. Pièce de foin. Ex. J’ai une saison à faucher, d’ici à la fin de la semaine. Une peau de saison, peau d’animal tué durant la saison de chasse. Salaire, n. m. Gages. Ex. Le salaire d’une servante. Appointements, traitement. Ex. Le salaire des employés publics. Solde. Ex. Le salaire des officiers. Honoraires. Ex. Le salaire des juges. Vacation. Ex. Le salaire des avocats. Pension. Ex. Le salaire des fonctionnaires retirés. Courtage. Ex. Le salaire des courtiers. Liste civile. Ex. Le salaire du roi. — Feux. Ex. Le salaire des acteurs. Salange, n. m. — Sel marin. Saler, v. a. — Frapper la balle de manière à ce qu’elle r, e dépasse pas, à 59O LE PARLER POPULAIRE son point d’arrivée sur le jeu, une hauteur d’environ un pied, marquée par un trait ou une barre Horizontale. — Surcharger un client. Saleté, n. f. — Poussière de charbon ou autre. Ex. J’ai une saleté dans l’œil, ça me nuit pour voir. Procédé grossier. Ex. Ce misérable m’a fait une saleté. Saleux, n. m. et f. Qui sale (T. de jeu). V. Saler. Qui surcharge ses clients dans ses prix. Qui sale beaucoup ses aliments. Salin, n. m. Mer ou eau salée du fleuve. Ex. Ça sent le salin, le mau vais temps n’est pas loin. Salir (se), v. pr. Faire ses besoins. Ex. Cet enfant s’est sali, qu’on y voie, au plus vite. Marie ! Marie ! Salissant, e, adj. Facile à salir. Ex. Une étoffe, une robe salissante. Salive, n. f. Paroles. Ex. Tu dépenses ta salive inutilement, parlons d’autre chose. Salle à dîner, n. f. — Salle à manger.

  • Saloon, loune, (m. a.) — Salle de réception, salon, buvette.

Salop, e, n. et adj. Homme immoral. N’est pas synonyme de salaud, homme malpropre. Saloperie, n. f. Corps étranger, poussière. Ex. J’ai les yeux pleins de saloperies. Salopin, n. m. — Enfant malpropre. Salouer, n. m. Saloir. Ménage a écrit qu’un salouer est un pot destiné à garder la viande salée. Salsepareille, n. f. — Aralie à tige nue. Salve (lip), (m. a.) — Pommade pour les lèvres. Sample, sammpl, (m. a.) — Echantillon. DBS CANADIENS-FRANÇAIS 5Ç)I Sanctus (au), loc. Au centuple. Ex. Je te rendrai cela au sanctus. Sang, n. m. Se faire du mauvais sang, se tourmenter. Suivre au sang, poursuivre un animal blessé par les traces de son sang. Mourir au bout de son sang, mourir d’hémorrliagie. N’avoir plus une goutte de sang dans ses poches, avoir une grande peur. Mon sang n’a fait qu’un tour, j’ai eu une grande surprise. Tourner les sangs, affecter vivement au point de donner une maladie. — Hêmorrhagie de sang, hémorrhagie. Sang-de-dragon, n. m. — Sang-dragon.

Sang-dragon, n. m. — Sanguinaire du Canada.

Sang-gris, n. m.

Mélange de vin ou d’eau-de-vie, de sucre et d’eau chaude. Sang-mêlé, n. m. — Métis.

Sanriette, n. f.

Sarriette, plante bien connue par l’usage qu’on en fait dans la préparation des mets.

Sans cœur, n. m. Qui manque de gratitude. Ex. Tu es un sans cœur. Sangsue, n. f. Personne qui soutire de l’argent sous divers prétextes.

Saouyane, n. f. — V. Savoyane.

Saperlipopette ! — Juron.

Saperlotte ! — Juron.

Sapin, n. m. — Etre rendu au sapin, arriver à la misère.

Sapin blanc, n. m. — Sapin baumier.

Sapin rouge, n. m. — Sapin d’Amérique.

Sapinages, n. m. pl. — Amas de branches de sapin.

Sapinette, n. m. — Variété de sapin.

Sapper, v. a. Faire claquer sa langue en buvant ou en mangeant.

Sapré, e, adj. — Employé pour sacré. Ex. Une saprêe bête.

Saprement, adv. — Beaucoup. Ex. Etre saprement intelligent.

592 LE PARLER POLULAIRE

Saprer (se), v. pron. — Se moquer. Ex. Je me sapre de toi.

Sapristi ! — Juron familier.

Saquerdié ! — Juron.

Saquerdienne ! — Juron.

Sarabande, n. f.

Dégelée, volée de coups. Ex. Tu vas en attraper une sarabande, mon petit siffleux. Sarabande était une danse très en vogue aux XVIIe et XVIIIe siècle. 1/ enfant qui reçoit des coups, danse, d’où l’expression.

Sarabander, v. a. — Donner une sarabande.

Sarcinette, n. f.

Tissu de soie très léger et luisant comme la gaze, pour dou bler les manches d’habit de cérémonie ou pour toute blouse de luxe. On disait autrefois sarcenet pour désigner une étoffe fabriquée chez les Sarrasins.

Sardine, n. f.

Mis en rang de sardines, disposé par rangées comme des sardines en boîte.

Sarge, n. f. — Etoffe en laine croisée.

Sargent, n. m.

Sergent, serre-joint, instrument dont se servent les menuisiers pour tenir des planches serrées les unes contre les autres ou un encadrement de châssis.

— Sergent, officier de l’armée.

Sarpent, n. m. — Serpent.

Sarpida, n. m.

Bête inconnue. Ex. Avoir les cheveux ébourifflês comme un sarpida.

— Enfant effronté.

Sarsifis, n. m. — Salsifis.

Sarvable, adj. — Utilisable.

Sarvice, n. m. — Service funèbre.

Sasaqua, n. m.

Tapage, d’après Dunn, cri de guerre, d’après J.-G. Shea, et qui vive ! selon Hennepin. Celui-ci écrit sasacouest.

Sâsse, n. f. — Sas, tamis.

  • Sâssepanne, n. f. (Angl.) — Casserole.

DES CANADIENS-FRANÇAIS 593

  • Sassepinte, n. f. (Angl.) — Casserole.

Sâsser, v. a.

Cahoter, saboter. Ex. As-tu jamais été en tombereau ? Si tu veux te faire sâsser, vas-y.

Sâssure, n. f. — Ce qui a été sassé, passé au sas. Ex. Des sâssures de charbon.

  • Satchel, n. m., (m. a.)

Sac de cuir ou d’étoffe, valise, porte-manteau.

  • Satine, n. f., (Angl.)

Satinette, étoffe de coton offrant l’aspect du satin.

Satinette, n. f. — Fiancée.

  • Satisfaire, v. a.

Persuader, convaincre. Ex. Je suis satisfait que le journal de M. X. t’a rendu justice. (Angl.)

Satré, e, adj. — Sacré.

Sauce, n. f. Temps d’arrêt. Ex. Si tu veux m’en croire, nous arrête rons chez Lavallé, nous avons le temps de prendre une petite sauce.

Saucée, n. f.

Le fait de se faire mouiller par une forte averse. I, e fait de plonger sa plume dans l’encre, ou son pain dans la sauce.

  • Saucepan, sâce-panne, (m. a.) — Casserole.

Saucer, v. a.

Plonger. Ex. Sauce ta plume dans l’encre.

Tremper. Ex. Saucer son pain dans un liquide avant de le manger.

— Echanger une carte de son jeu avec la carte qui retourne, au jeu de brisque.

Saucer (se), v. pron.

Se plonger. Ex. Vas-tu te baigner ? — Oui, je vais me saucer bel et bien.

Saucette, n. f.

Petite sauce, court temps d’arrêt.

Trempette.

Saucier, n. m. — Saucière, p ot à sauce.

Saucisse, n. f.

Ne pas attacher ses chiens avec de la saucisse, être économe de son argent.

Sauditt — Juron équivalant à maudit.

Saufre, prép. — Sauf. Ex. Je les ai tous pris, saufre deux.

Saule, n. m. — Saule blanc.

Sault, n. m.

Saut. Ex. I^e sault Montmorency, la rue Sault-au-Matelot. I, a lettre / est de trop.

Saut, n. m.

Faire le saut, mourir. Faire le saut de la carpe, sauter très haut. Un saut de crapaud, fuir en sautant.

  • Saut-morissette, n. m., (Angl.)

Corruption de l’anglais somerset, saut périlleux.

Sauter, v. a.

— Descendre. Ex. Nous avons sauté les rapides de Lachine.

— Sauter à pieds-joints, sauter les jambes serrées l’une contre l’autre.

Sautereau, n. m.

— Vison.

— Sauteux d’escalier. V. ce mot.

Sauterelle, n. f. — Criquet.

Sauteux d’escalier, n. m.

Nom injurieux donné par les habitants aux jeunes citadins qui ne les insultaient que trop souvent dans les rues de Québec. (De Gaspé, Mémoires.)

Sauvage, adj.

Timide. Ex. Mon enfant est sauvage, impossible de lui arracher un mot devant le monde.

Soulier sauvage, soulier non ressemelé.

— Botte sauvage, botte non ressemelée, avec jambes longues.

Sauvagine, n. f.

Venaison. Ex. Donne-moi une tranche de sauvagine. (Cl.)

Sauver, v. a. Epargner. Ex. J’ai sauvé cent piastres depuis deux mois.

Savane, n. f. — Mûre de savane. V. Mûre.

Savaneux, euse, adj. — Marécageux.

Savate, n. f.

Pantoufle, vieille ou neuve.

Réglisse en gros bâton.

Savater, v. a. Saveter, gâter un habit, une robe, froisser.

Savateux, euse, adj. — Qui savate ses habits.

Savoie, n. f.

Pain de Savoie, gâteau de Savoie très riche en œufs et en sucre, qui se met sur la table d’honneur dans les grands dîners, plutôt comme ornement.

Pain de Savoie de noce, gâteau très épicé, bien fourni de fruits confits, limon, etc.

Savon, n. m.

Réprimande. Ex. Papa n’est pas content, j’ai peur d’attrapper un savon.

Savon de France, savon fabriqué à l’étranger.

Savon du pays, fabriqué chez les cultivateurs avec des graissages.

Savonnade, n. f. — Réprimande sévère.

Savonner, v. a. — Réprimander vertement.

Savonnure, n. f. — Savon dissous dans l’eau.

Savoyane, n. f. Coptide à trois feuilles, dont la racine sert à teindre en jaune, et la tige souterraine, appelée fil d’or, est recommandée pour la dyspepsie.

Scabreux, euse, adj. — Volage. Ex. Une femme scabreuse.

Scalper, v. a. — Détacher la peau d’un animal.

Scarf, (m. a.) — Grosse cravate.

Scarfer. (Angl.) Abouter deux pièces de bois par deux extrémités.

Scène, n. f. — Décor. Ex. Une scène de théâtre.

  • Scheme, skime, (m. a.

Plan, projet. Ex. C’est un beau scheme que tu me proposes, mais avant de l’entreprendre, je consulterai, j’en parlerai à ma femme.

  • Schemer, — meur, (m. a.) — Faiseur de projets.

Sciable, adj.

Qui peut être scié. Ex. Une bûche qui n’est pas sciable.

Sciant, e, adj.

Ennuyeux, fatigant. Ex. Il me faut aller au comité des marchés tous les deux soirs, c’est sciant.

Scie, n. f. — Personne ennuyeuse à l’excès.

Scie à raser, n. f. — Scie à araser.

Scie-de-long, n. f.

Scie qui sert à scier des billots en planches.

Scie ronde, n. f. — Personne très ennuyeuse.

Scier, v. a.

Ennuyer. Ex. En voilà un qui me scie à cœur de jour.

Railler. Ex. Je vais le scier, tu vas rire.

Scier le dos, ennuyer beaucoup.

Scieux, n. m. — Scieur.

  • Scotch, (m. a.)

Whiskey écossais.

Hot scotch, un verre de whiskey chaud.

Scotch-reel, danse écossaise. V. Casserille.

Scotch-cap, (m. a.) — Bonnet écossais.

Scrap-book, (m. a.)

Album à collection, à découpures de journaux.

  • Scrape, scrêpe, (m. a.) — Difficulté, guêpier, chicane.

Scraper, scrépeur, (m. a.) — Grattoir.

Scréper, v. a. (Angl.) — Racler.

Screw, scrou, (m. a.) — Hélice, vis, écrou.

  • Scrïp, (m. a.) — Titres, valeurs, inscription.

Se, adj. poss. pl.

Ses. Ex. Se bottes, se hardes, se livres. S’est. Ex. Il se fait tort. Sept. Sais. Ex. Je le se aussi bien que toi.

  • Seal, sile, (m. a.)

Manteau en loup-marin, piqué et teint.

Sec, sèche, adj.

Froid. Ex. Le temps est sec, ce matin. Etre à sec, n’avoir plus d’argent.

— Sec comme nord-est. Ex. Voilà du pain qui est sec comme nord-est, c’est-à-dire très sec. Sèche, adj. f. Sec. Ex. Du pain sèche. Tapé. Ex. Des pommes sèches. (Attgl.)

  • Seconder, v. a. (Angl.)

Appuyer. Ex. Veux-tu seconder ma motion ?

  • Secondeur, adj. (Angl.)

Qui appuie une motion. Ex. Tu seras le moteur et moi le secondeur.

Secouer, v. a.

— Gourmander. — Secouer les puces, même sens.

Secoupe, n. f. — Soucoupe.

Secoupée, n. f. — I, e contenu d’une soucoupe.

Secousse, n. f. Espace de temps. Ex. Ce système dure depuis une bonne secousse. V. Escousse.

Secret, n. m. — Sorcellerie. Ex. Guérir du secret.

Sectembre, n. m. — Septembre.

  • Section, n. f.

— Article de loi. (Angl.)

— Homme de section, homme qui travaille sur les voies ferrées dans un parcours déterminé.

Secundum, adj.

Convenable, Ex. Ce que tu as fait là, ce n’est pas secundum, c’est-à-dire, secundum regulam, suivant la règle.

  • Sécurités, n. f. pl.

Garanties. Ex. La banque prête de l’argent, pourvu qu’elle ait des sécurités. (Angl.) Ségo, n. m. — Sagou.

Segondement, adv. — Secondement.

Segonder, v. a. — Seconder.

Segret, n. m.

Secret. Soigner du segret, avoir des remèdes secrets pour guérir toutes les maladies. Segrê se disait. 598 LE PARLER POPULAIRE

Segrétaire, n. m. — Secrétaire.

Segrètement, adv. — Secrètement.

Seigner, v. a. — Signer.

Seigneurerie, n. f. — Seigneurie.

Seillon, a. m.

Sillon d’un champ de blé. Seillo ? i et sillon sont rapportés par Cotgrave.

Seine, n. f. — Filet pour retenir les cheveux des femmes.

Seleratusse, n. m.

Poudre à pâte à base de bicarbonate de soude. Corruption de sal aeratus.

  • Self made man, (m. a.)

Fils de ses œuvres, artisan de sa fortune.

Selon, conj.

C’est selon, cela dépend. Ex. Peut-être que nous irons nous promener, c’est selon. C’est selon comme tu en décideras.

Semaine, n. f. La semaine des trois jeudis, trois jours après jamais, c’èst-à- dire jamais.

Semaine (sur). En semaine, un jour ouvrable. Ex. Célébrer une messe sur semaine.

Semblance, n. f. Ressemblance. Apparence.

Semblant, n. et adj.

A mon semblant, à ce qu’il me paraît.

Rien qu’un semblant, seulement pour dire.

Sembler, v. n.

Ressembler. Ex. Baptiste semble plus à son père qu’à sa mère. Me semble, il me semble. Ex. Tu devrais venir avec tnoi à la pêche, me semble-

Sémedi, n. m. — Samedi.

Semelle, n. f. — Semelle de bas, pied de bas. — Semelle de botte, mauvais bifteck, dur, trop cuit.

Semences, n. f. pl.

Semailles. Ex. Travailler aux semences.

Sèment, à s’ment, adv.

Seulement. Ex. Je ne l’ai sèment pas vu. Il ne m’a pas s’ment regardé. Semer, v. a. — Planter. Ex. Semer des patates.

Séminariste (grand). — Ecclésiastique du grand séminaire.

Séminariste (petit). — Elève du petit séminaire.

Senellier, n. m.

Aubépine ergot-de-coq. Appelé aussi culs-longs.

Sénificatif, ive, adj. — Significatif.

Sénifier, v. a. — Signifier.

Senior, adj. — Père. Ex. Alexandre Taché, senior.

Senoreau, n. m. — Individu plus ou moins vil.

Sens, n. m.

D’un sens, à un certain point de vue. Ex. Ceci peut être vrai d’un sens, mais pas de l’autre. Avoir du bon sens, être raisonnable. Ex. Ce que tu dis là, c’a du bon sens, c’est plein de bon sens. — Sans bon sens, beaucoup. Ex. Boire sans bon sens.

Sensibilité, n. f.

Douleur. Ex. J’éprouve beaucoup de sensibilités, depuis que j’ai reçu un coup sur la jambe.

Sensible, n. et adj.

Côté sensible. Ex. Si tu sais le prendre par son sensible, tu réussiras avec lui. Point douloureux. Ex. J’ai des sensibles par tout le corps. ^ui supporte mal la douleur. Ex. Cet enfant est sensible, il pleure pour un petit mal de rien.

Sensud’sous, loc.

Sens dessus dessous. Ex. Ne mets pas tout sensud’sous.

Sentaine, n. f.

Pli, endroit. Ex. J’ai perdu la sentaine de mon fil. Clef, explication. Ex. Je ne sais plus où j’en suis, j’ai perdu la sentaine de cette affaire. Idée, mémoire. Ex. Perdre la sentaine en vieilli ssant.

Sent-bon, n. m. — Parfum.

  • Sentence, n. f.

Recevoir sa sentence, entendre prononcer. (Angl.)

Senteux, euse, n. m. et f.

Fureteur, qui cherche â surprendre les secrets des autres.

Sentiment, n. m.

Odorat. Ex. J’ai un gros rhume, j’en ai perdu le senti ment.

Sentir, v. a.

Endurer. Ex. C’est un homme impossible, je ne puis plus le sentir. Sentir mauvais, devenir grave. Ne pas sentir bon, même sens. Annoncer. Ex. Chez vous ont fait boucherie, ça sent les noces. Les coqs chantent, ça sent le mauvais temps.

Sept, adj. Sept ans et sept carêmes, longtemps. Ex. Ça va être long, j’en ai pour sept ans et sept carêmes. En France, on dit sept ans pour un carême ; en Anjou, sept ans et un carême.

Sépucre, n. m. — Sépulcre.

Sèque, adj. f.

Sèche. Ex. De l’herbe sèque, de la terre sèçue, de la morue sèque. Baptiste Plourde demeure à la Pointe— Sèçue.

Sercher, v. a. — Chercher.

Serein, n. m.

Sur le serein, sur le soir.

Sereine, n. f.

Sirène. Ex. Cette femme chante comme une sereine.

Sergent d’armes, n. m. — Massier.

Seringle, n. f. — Seringue.

Seringler, v. a. — Seringuer.

Sermenter, v. a. — Assermenter.

Seron, n. m. — Un homme peu intelligent.

Serper, v. a. — Couper avec une serpe.

Serre, n. f.

Meuble pouvant servir à la fois de garde-robe et d’armoire à linge.

Serre (à), loc. Serré. Ex. Je te l’ai pris à serre ; monte l’horloge pas trop à serre ; bouche la bouteille à serre.

Serre-la-poigne, n. m. — Econome à l’excès, très économe.

Serré, e, adj. — Avare, très économe. /

Serrer, v. a. _7

Epargner, mettre à l’abri. Ex. Serrer le foin, les’tf patates., l~ Serrer la poigne, économiser. I • ;.- Serrer le grain, avoir peur. \’’. Serrer les ouïes, serrer le cou, la gorge. — Serrer le screw, (scrou), se montrer sévère.’. ;.

Serrer (se), v. pron. V

Aller se serrer, partir. Ex. Va te serrer, c’est-à-dire va-t- en, et que je ne te revoie plus.

Sersifis, n. m. — Salsifis. Cotgrave donne sercifi.

Servable, adj.

Utile. Ex. Cet habit-là n’est pas servable.

Servant, n. m. — Servant de messe, acolythe.

  • Servante, n. f.

Servante générale, bonne à tout faire. (Angl.)

Service, n. m.

— Etre de service, prêt à rendre service. — N’être pas de service, incontrôlable, qui ne peut plus être utile. Ex. Un homme qui n’est pas de service, un meu ble qui n’est plus de service.

Service civil, n. m. — Administration publique. (Angl.)

Servir, v. a.

Servir un mandat, signifier. Servir un terme d1 emprisonnement, purger une sentence. (Angl.)

  • Set, (m. a.)

Garniture. Clique, parti. Set de salon, ameublement de salon. Set à coucher, ameublement. — Set de vaisselle, service de vaisselle. 6O2 LE PARLER POPULAIRE Set de bijoux, parure. Set d’amis, association d’amis. Sel de couteatix, coutellerie.

Setter, — teur, (m. a.) — Chien d’arrêt.

Settler, v. a. (Angl.)

Régler un compte. Ex. Si tu veux dire comme moi, nous allons settler.

Seu, seux, adj. — Seuls. Ex. Restons tout seux.

Seul, e, adj.

Peu communicatif, qui aimé la solitude,.fîx. Tu con nais notre ami, tu sais qti’il est seul. Par ses propres efforts. Ex. Cet enfant commence à marcher tout seul. — Ça parle tout seul, cela va sans dire.

Seulement (en), loc.

Seulement. Ex. C’est en seulement pour vous saluer, à la vôtre !

Seurment, adv. — Seulement.

Seurouet, n. m. — Sud-ouest.

Seurplis, n. m. — Surplis.

Seurplus, n. m. — Surplus.

Seurprendre, v. a. — Surprendre.

Seurprise, n. f. — Surprise.

Séverer, v. a. — Arpenter. Acadianisme.

  • Shabby, shabbê, (m. a.)

Usé, râpé, fripé. Ex. Comme tu es shabby, as-tu perdu un pain de ta fournée ?

  • Shaft, (m. a.)

Arbre de couche, dans un bateau à vapeur. Puits, dans une mine. Arbre moteur, dans une usine. Puisard d’un égoût.

Shake hand, chèque kann’de, (m. a.)

Poignée de mains.

Shame, chême, (m. a.) — Honte.

Shampoo, pou, (m. a.)

Massage, friction de la chevelure.

  • Shape, chêpe, (ni. a.)

Forme, mine, carcasse. Ex. Une shape de chapeau. Cet individu a une drôle de shape.

  • Shaper, chêper. (Angl.)

Habiller. Ex. Un individu drôlement shapé.

  • Sharp, (m. a.)

Précis, à la minute. Ex. Tu viendras à dix heures sharp.

  • Shave, chéve, (m. a.)

Se faire raser la barbe. Ex. Je viens de me faire shaver chez Drolet. Se faire écorcher par un usurier.

Shaver, veur, (m. a.) — Barbier, usurier.

Sheating, cheitin’ng, (m. a.)

Doublure. Mot fréquemment usité chez les Acadiens.

  • Shed, n. f., (m. a.)

Appentis, hangar, remise. Drill-shed, manège.

Shed à grains, n. f. (Angl.)

Grenier. Acadianisme.

Shépe, chêpe, (Angl.)

Tournure, figure, forme. V. Shape.

Shérifat, n. m. — Fonction de shérif.

Sherry, (m. a.) — Vin de Xérès.

Shine, chaîne, (m. a.) — Eclat, clarté, lustre.

Shiner, v. a., (Angl.) — Cirer les bottes.

Shineur, n. m., (Angl.) — Cireur de bottes.

Shipper, v. a., (Angl.)

Expédier. Ex. Nous allons shipper nos marchandises, cet après-midi. Congédier. Ex. Shippe-vnoi au plus vite ce mauvais drôle.

Shire, (m. a.) — V. Chire.

Shirer, (Angl.) — V. Chirer.

Shireux, euse, adj. (Angl.) — V. Chireux.

Shirting, sheurtigne, (m. a.)

Calicot, toile pour chemises.

Shocking, cho-king, (m. a.) — Fi ! quelle horreur !

  • Shoe-claque, chou, n. m. (Angl.)

Chaussure légère dont la semelle est en caoutchouc, et dont la forme est celle de la claque. V. ce mot.

  • Shop, chop, (m. a.)

Boutique, atelier.

Barber shop, boutique de barbier.

  • Short, chort, (m. a.)

Court d’argent. Ex. Aujourd’hui je suis short, tu viendras me trouver demain.

Short bread, chortbred, (m. a.) — Biscuit sec, très sucré.

Shut up, chot opp, (m. a.) — Taisez-vous !

Si, adv.

Si grand. Ex. Il n’a pas m tort qu’on le dit. Aussi. Ex. Il ne fait pas si froid qu’on croit.

Si •• comme, loc. Aussi que. Ex. Il n’est pas si aimable comme son père.

Siau, n. m.

Seau. Ex. Il mouille à siaux depuis le matin.

  • Side-board, saïde-bôrde, n. m., (m. a.)

Garde-manger, armoire, buffet.

  • Siding, saïding, n. f., (m. a.) — Voie d’évitement.

Siège, n. m. — Mandat. Ex. Notre membre a perdu, son siège à la Chambre. (Angl.) — Siège de Québec. Ex. L’année du siège. (1759). Sièque, n. m. Siècle. Ex. Voilà bientôt un sïèque que je t’ai vu.

Si fait, loc.

Oui. Ex. Vous n’avez pas mangé depuis le matin ? — Si fait.

Siffle, n. m. — Sifflement. Ex. Je l’ai fait venir d’un sp.

Siffler, v. a.

Boire. Ex. Siffler un verre de vin. Souffler, au jeu de dames. Dérober. Ex. Il m’a sifflé mon parapluie.

Sifflet, n. m.

Parole. Ex. Je lui ai coupé le si fflet.

Siffleux, euse, n. m. etf.

Personne sans parole, sans cœur. Pinson â gorge blanche.

Silement, n. m.

Râle, provenant des bronches. Ex. J’ai des silements dans la gorge.

Siler, v. n.

Râler. Ex. Ça me sile dans l’estomac depuis mon rhume. Tinter. Ex. I, es oreilles me silent. Siffler. Ex. L, a balle est venue siler à mes oreilles.

Silon, n. m. — Silon d’une batteuse, tambour batteur.

Simple, n. m. et adj.

Echantillon. (Angl.) Sample.

Simple comme bonjour, très simple, très facile â comprendre.

Simple comme ses pieds, comme un bonnet de nuit, très simple.

Sin, n. m. — Signe, tache naturelle sur la peau.

Sinature, n. f. — Signature.

Sinaux, n. m. pl. — Signaux.

Sine, n. m. — Signe. Siner, v. a. — Signer. Ex. Sais-tu siner ?

Singe botté, n. m. — I^aid et méchant.

Singeard, e, adj. — Singeur, euse.

Singeresse, n. f. — Femme maniérée, mijaurée.

Singeux, adj. — Singeur.

  • Sink, n. m., (m. a.) — Evier. Ex. Verse l’eau dans le sinÂ.

Sirer, v. a.

Recevoir des titres^honorifiques du roi d’Angleterre. Ex. Le maire de Québec a été siré à l’occasion du Tricente naire.

  • Sirloin, seurloïn, n. f., (m. a.) — Surlonge.

Sirop, n. m.

— Sirop d*érable, sirop fabriqué avec la sève de l’érable. Sirop de mêlasse, de canne à sucre.

Siroter, v. u.

Pleurer à tout propos. 6o6 LE PARLER POPULAIRE Boire en dégustant, avec gourmandise. Suinter, en parlant d’une pipe saturée de jus de tabac.

Siroteux, euse, adj.

Ciroteux.

Sirupeux, qui a la consistance du sirop.

Sirotte, n. m. — Sirop.

Sirouenne, n. f. — Surlonge.

— Emplâtre de gomme qu’on applique sur la partie malade.

Sirurgien, n. m.

Chirurgien. Sirurgien, résination, mecredi, se sont répandus dans le peuple un peu par la faute de Madame de Sévigné, qui, paraît-il, avait la tendance d’écrire comme l’on prononçait de son temps.

Site, n. in.

Emplacement, terrain. Ex. Québec a des sites historiques remarquables.

Sitôt comme, loc — Sitôt que, dès que.

Situation, n. f. Position, emploi. Ex. Le gouvernement a plusieurs situa tions à donner, faisons application tout de suite.’

  • Skating rink, skêting, n. m., (m. a.)

Patinoir, rond à patiner,’pavillon des patineurs.

  • Sketch, n. f., (m. a.)

Esquisse, ébauche, croquis, plan, aperçu.

  • Sky-Iight, skaï-laïte, n. m., (m. a.)

Lucarne en tabatière, écoutille vitrée.

  • Slab, n. f., (m. a.)

Dosse, planche que l’on enlève la première ou la dernière dans le sciage des arbres, et qui conserve son écorce. On prononce le plus souvent slap,

  • Slaque, adj. et n. m. (Angl.)

Diminué, en baisse. Ex. Les affaires sont slaques depuis quelque temps. Relâché, faibli. Ex. Tire sur la corde, elle est trop slaque. Lâcher le slaque, larguer V amarre susceptible d’être slaquêe.

  • Slaquer, v. a. (Angl.)

— Larguer. Ex. Slaque cette amarre, elle est trop tendue.

— Lâcher, mollir. Ex. Il finira bien par slaquer si nous le serrons de près.

SIeepers, slipeursse, (m. a.) — Traverses de chemins de fer.

Sleeping-car, n. m., (m. a.) — Coupé-lit.

SIeigh, slê, n. f., (m. a.) — Traîneau.

Slice, slaïce, n. f., (m. a.)

Tranche de pain, de viande, tartine de beurre.

  • Slide, slaïde, n. f., (m. a.)

Voiture formée d’une planche sur quatre roues. Glissade.

Sling, n. f., (m. a.) — Ceinture.

Slip, n. f., (m. a.) — Cale, placard.

Slippers, n. f. pl., (m. a.) — Pantoufles.

Slush, sloche, n. f., (m. a.)

Neige fondante. Ex. Marcher dans la slush quand le prin temps arrive.

  • Smart, adj., (m. a.)

Adroit, intelligent. Ex. Un garçon smart.

S’mitière, n. m. — Cimetière.

  • Smoggler, v. a. (Angl.)

Frauder la douane.

Filouter.

Smoggleur, n. m., (Angl.) — Qui filoute.

Smoking, (m. a.)

Smoking-cap, bonnet grec, fez, toque.

Smoking— room, fumoir.

Smoking, même sens.

Snap, (m. a.) — Ginger snap, biscuit au gingembre.

Snaque, n. m. (Angl.)

Excellent repas. Ex. Faire un bon snaque.

Snaquer, (Angl.) — Faire un snaque.

S’nellej n. f. — Senelle, fruit du senellier.

Snette (en), loc. — Dans les brindezingues.

Snock, snoque, n. f., (m. a.)

Tapette. Ex. Jouer à la snoque. Le colonel John Sewell prétendait que c’était un jeu français. De Gaspé dit que c’est un je u anglais.

S’noreau. — —V. Senoreau.

Snug, snog, (m. a.) — Gentil, agréable, sûr en affaires.

Soc, n. m. — Echinée. Ex. Un soc de porc.

Socket, n. m., (m. a.) — Emboîture.

Soda, n. m., (m. a.)

Eau de Seltz. Soda à pâte, carbonate de soude. Soda à laver, carbonate de potase. Soda-water, eau de soude.

Soé, n. f. — Soif.

Soie, n. f.

Personne intelligente et très aimable. Ex. Holà ! la soie ! viens ici que je te parle !

Soignable, adj.

Difficile à soigner. Ex. Il y a des personnes qui ne sont pas soignables. Soigneux, euse, n. m. et f. — Charlatan, guérisseur.

Soin, n. m.

Ne pas y avoir de soin, ne pas être inquiet. Ex. Y a pas de soin, tu sais, tu peux te servir de mon nom auprès du ministre.

Soir, n. f.

Hier soir, hier au soir.

A soir, ce soir, à ce soir.

Solage, n. m.

Fondation. Bx. Construire des solages, parle temps qui court, ça coûte cher.

Soldait, n. m. — Soldat. Soldor se disait jadis.

  • Sole, sole, (m. a.) — Double sole, double semelle.

Soleil, n. m.

— Hélianthe annuelle dont la graine fournit une huile comestible.

— Entre les deux soleils, entre le lever et le coucher du soleil.

Solide, adj.

Massif. Ex. Toutes mes argenteries sont en argent solide.

Solider, v. a. Solidifier, consolider. Ex. Ce mur a besoin d’ être solide.

Solier, n. m. — Grenier, étage supérieur.

Solitude, n. f. — Solidité.

Soliveau, n. m. — Solive, petite solive.

Sombrir, v. n. — S’assombrir.

Somerset, n. m. — De l’anglais somersault, culbute.

Somme, n. f.

Problème d’arithmétique. Ex. L, a maîtresse m’a donné cinq sommes à faire. (Angl.)

Son, n. m.

Pisser dans le son, reculer par peur, renoncer à une entre prise par crainte de l’insuccès.

Sonder, v. a.

Ausculter. Ex. I, e docteur m’a sondé, il m’a dit que mes poumons étaient bons. Plonger au fond de l’eau pour en retirer des objets per dus. — Sonder la charge, examiner si la charge est en bon ordre.

Sondeur, n. m.

Vidangeur.

Plongeur.

Songeard, e, adj. —Songeur, pensif, rêveur.

Sonnable, adj. — Qui peut être sonné.

Sonner, v. a.

— Battre, maltraiter. Ex, Je vais te sonner, si tu ne te tais pas.

Sonner (se), v. prou.

Se faire mal en tombant. Ex. Je me suis sonné en culbutant sur la glace.

Sonneux, n. m. — Sonneur.

Sorcier, n. m.

Diable. Ex. Que le sorcier te charrie ! J’ai un mal de dents du sorcier. Il y a du sorcier là-dedans. Les sorciers de VIle d’Orléans, les habitants. Sobriquet. — Mener le sorcier, faire le diable, tapager.

Sorcière, n. f. — Trombe, cyclone, bourrasque.

Sorcilège, n. m. — Sortilège.

Sorieusement, adv. — Sérieuse ment.

Sorieux, adj.

Sérieux. Ex. Est-ce bien sorieux, ce que tu dis-là ?

Sort, n. m.

Sorcier, diable. Ex. Il y a du sort là-dedans. Malheur, mauvaise chance. Ex. Un homme qui jette des sorts.

Sortable, adj.

Possibilité de sortir. Ex. Il fait un temps de chien, ce n’est pas sortable.

Sortant de, loc.

— Immédiatement après. Ex. Je partirai sortant de souper.

— En sortant. Ex. Nous partirons sortant de table.

Sorte, n. f.

Faire en sorte, tâcher. Ex. Fais en sorte de l’amener avec toi.

Sorteux, euse, adj.

Qui sort souvent. Ex. Moi, je ne suis pas sorteux, j’aime la tranquillité.

Sortie, n. f.

Discours inconsidéré. Ex. Ne fais plus de sorties comme ça, tu te fais tort.

Sortir, v. n.

Publier. Ex. I/atni Romain va sortir un journal, la semaine qui vient. Aller en soirée. Ex. Je ne sortirai pas, cet hiver, ça m’ennuie. S’affubler, mettre. Ex. Je vais sortir mon castor, voilà le printemps. Laisser sortir. Ex. Sortez-vous les livres de la biblio thèque du parlement ? — Non, mais nous les laissons sortir. Venir de. Ex. Veux-tu un verre de vin ? — Merci, je sors d’en prendre. Il sort de sortir. Faire sortir. Ex. Sortons nos chevaux de l’écurie. I^ancer, émaner. Ex. Sortir une lettre. Sortir les pieds devant, être porté au tombeau. — Il n’y a pas à sortir de là, il est certain.

Sottereau, n. m. — Peti t sot.

Sottiseux, euse, adj. — Qui dit des sottises à tout propos.

Sou, n. m.

— Le sou de chance, le seul qui reste dans le gousset et dont on ne se départ pas.

Sou, n. f. — Souille, loge à porc.

Souberquet, n. m. — Sobriquet.

Soubriquet, n. m. — Sobriquet.

Souccer, v. a. — V. Chouler.

Souci, n. m. — Sourcil.

Soucisse, n. f.

Saucisse.

Sourcil.

Soucisson, n. m. — Saucisson.

Soucoupée, n. f. — Le contenu d’une soucoupe.

Soudrille, n. m.

— Mauvais soldat.

— Tempête de neige subite.

Soue, n. f. — Porcherie.

Soué, n. f. — Soif.

Souffle, n. m.

Pousse. Ex. J’ai un de mes chevaux qui a le souffle.

Souffler, v. a.

— Souffler la chandelle, l’éteindre.

— Souffler dans le fusil, épreuve par où l’on fait passer les enfants, afin de trouver celui d’entre eux qui a commis un vol. Le coupable refuse de souffler dans le canon.

Souffrable, adj. — Supportable.

Souffrant, adj.

Endurant, patient. Ex. Cet homme n’est guère souffrant. Douloureux. Ex. J’ai eu la grippe, c’est une maladie souffrante.

Soufré, e, adj.

Phosphore. Ex. Des allumettes soufrées.

Souhaite (à), — A souhait. Ex. Il est heureux, lui, il a tout à souhaite.

Souillonne, n. f. — Femme malpropre.

Souincer, v. a. — Morigéner, réprimander.

Soûl, adj.

Soûl mort-ivre, profondément ivre.

Soûl comme dans les bonnes années, même sens.

Manger à son chien de. soûl, manger beaucoup.

Soulade, n. f.

Action de se soûler. Ex. Je te dis qu’au dîner d’hier soir, chez les Latreille, c’a été une soulade en règle.

Soulager, v. a.

Voler l’argent d’un autre. Ex. Pendant que je dormais, on m’a soulagé des cinq piastres que j’avais dans mon porte— monnaie.

Soûlerie, n. f. — V. Soulade.

Souleur, n. f.

Frayeur subite. Ce mot se disait autrefois pour solitude. R. Belleau.

Soulever, v. a.

Soulever le cassolte, réprimander. Soulever le train, même sens.

Soulier, n. m.

Souliers de bœuf, bottes sauvages.

Souliers mous, souliers fabriqués par les sauvages avec de la peau de caribou ou d’orignal. Souliers à Viroquoise, bottes sauvages ayant la forme de souliers mous.

Soûlon, n. m. — Soulard, ivrogne.

Soûlot, n. m. — Soulard.

Soupanne, n. f. — Bouillie de blé d’Inde.

Soupe, n. f. Soupe au lait, individu qui s’emporte facilement et se calme aussi vite. Soupe à l’ivrogne, soupe à l’oignon. — Manger la soupe chaude, se faire vertement réprimander.

Soupirau, n. m. — Soupirail.

Souple, adj.

Moite, légèrement humide.. Ex. L, e temps est souple.

Souplir, v. a. — Assouplir.

Soupoudrer, v. a. — Saupoudrer.

Souquer, v. a. — V. Chouler.

Souqu’ser, v. a. — V. Chouler.

Sour, prép.

Sous. Kx. Castor, marche sour la table.

Souraîn, n. m. — Un peu sourd.

Souranner, v. a. — Suranner. Ex. Un porc sourannê.

Sourceux, adj. — Rempli de sources. Ex. Un terrain sourceux.

Sourd, n. et adj.

Une personne sourde d’une oreille et qui n’entendpas de Vautre, un sourd complet.

Sourd et muet, n. m. — Sourd-muet.

Souricière, n. f.

Fente pratiquée sur le devant du pantalon d’homme.

Souris-chaude, n. f.

Chauve souris. I, a Fontaine a dit souris-chauve. A Bayeux, on dit souris-gangue. En Anjou, souris-chaude, comme en Canada.

Sourlendemain, n. m. — Surlendemain.

Sourlinguer, v. a.

Frapper avec des cordes.

Sourlinguer le cassotte, morigéner.

Sourouet, n. m. — Sorouet, sud-ouest.

Sous, prép.

En. Ex. Je prendrai cette affaire sous considération. (Angl..) Sauf. Ex. Sous votre respect, Monsieur. Dans. Ex. Sous les circonstances, je dois dire oui. (Angl.) En vertu de. Ex. Sous l’opération de cette loi. (Angl.) — Sous tm jour d’avû, à un jour d’avis. (Angl.).

Sous (par), loc. prép.

Sous. Ex. Je lui ai donné un coup de fouet par sous le ventre.

Sous-main (en), loc. adv.

Par des moyens secrets, détournés.

Sous-veste, n. f. — Vêtement de dessous, espèce de veste.

Sous-vêtements, n. m. pl.

Vêtements de dessous, froc, caleçon.

Soutenir, v. a.

Soute ? nr la vue de quelque chose, pouvoir regarder quelque chose.

Soutiendre, v. a. — Soutenir.

Soutint, part. pass.

Soutenu. Ex. Cet orateur ne s’est pas soutint jusqu’à la fin de son discours.

Souvent, adv. — Ne pas venir souvent, tarder à venir.

Souventefois, loc. adv. — Souvent. Vieilli, mais encore usité.

Souvint, part. pass.

Souvenu. Ex. Je m’en suis souvint, comme si c’était d’hier.

Souyer, n. m. — Soulier.

  • Span, span, n. m. et f., (m. a.)

Paire de chevaux, travée, arche de pont.

Groupe de deux personnes.

Spas ? — N’est-ce pas ? Ex. Vous viendrez, spasf

  • Spécification, n. f., — Devis. (Angl)

Spéciau, adj.

Train spécial. Ex. Je vais prendre le spéciau qui part à cinq heures tous les soirs pour Rimouski.

  • Spéculation, n. f. (m. a.)

Exagération. (De Gaspé, Anciens Canadiens, p. 267.)

  • Speech, n. m., (m. a.)

Discours quelconque, harangue, remontrance. Ex. Notre professeur nous a fait un grand speech ce matin eu classe.

  • Speecher, v. a. (Angl.)

Discourir, haranguer. Ex. I, e directeur nous a speechês, hier soir, à propos de chatterie.

Speecheur, n. m. (Angl.) — Qui fait un speech.

Speed, n. f. (m. &.) — Fullspeed. V. Full.

Spencer, spenceur, n. m., (m. a.) — Corsage sans jupe.

Spère (de). (Angl.)

De reste, de trop. Ex. N’aurais-tu pas une couple de piastres de spire f

Spinner, neur, n. m., (m. a.) — Ouvrier dans les filatures.

Spoke-shave, spôke-chéve, n. m., (m. a.)

Plane allemande, outil de menuisier.

DES CANADIENS-F RANÇAIS 615

  • Sponge-cake, n. m., (m. a.) — Gâteau de Savoie.

Sportique, adj.

Qui a rapport au sport. Ex. Des jeux sportiques.

  • Spot, spotte, n. m., (m. a.)

I, ieu. Ex. Je l’ai pris sur le spot.

Mouche, au billard.

  • Spree, spri, n. m., (m. a.)

Fête, noce. Ex. Prendre un spree.

  • Spring, n. m., (m. a.)

Ressort, élastique. Ex. Une couchette à spring.

  • Spunk, sponk, n. m., (m. a.)

Courage. Ex. C’est un jeune homme qui fera son chemin, il a du spunk.

Stjuail, n. m., (m. a.) — Coup de vent, grain.

Square, n. m., (m. a.) — Carré, place publique.

Squatteur, n. m.

Premier défricheur dans des régions nouvellement colonisées.

Squaw, n. f. (m. a.) — Femme sauvage.

Staff, n. m., (m. a.)

Rédaction. Ex. L, e staff de la Presse.

État major.

Personnel.

  • Stage, slêdje, n. m., (m. a.)

Omnibus. Ex. Allons prendre le stage à la barrière Sainte-Foy

Stamp, n. m. et f., (m. a.) — Timbre, timbre-poste.

Stand, 11. ni. et f., (m. a.) — Poste de cocher, huilier, hippodrome.

Starch, n. f., (m. a.) — Corn starch, amidon.

States, stête, n. f. pl., (m. a.)

États-Unis. Ex. Aller se promener dans les States.

State-room, n. f., (m. a.) — Cabine.

Station, n. f., (Angl.) — Gare de chemin de fer.

Steady, steddy, adj., (m. a.) — Ferme, assuré.

Steak, stéke, n. m., (m. a.) — Bifteck.

Steam, s Mme n. f., (m. a.)

Vapeur.

Steam-boat, n. m., bateau à vapeur.

Stèke, n. m. — Moyen, expédient. V. Estèke.

Step, n. m., (m. a.) — Saut.

Stew, stiou, n. f. (m. a.)

Ragoût, gibelotte, matelote, étuvée.

Steward, n. m., Cm. a.)

Maître d’hôtel, commis aux vivres.

Stewardess, n. f., (m. a.) — Femme de chambre.

Stick, n. m., (m. a.)

Canne, bâton.

Composteur.

Stiff, adj., (m. a.) — Raide, inflexible, opiniâtre.

Stimer, v. a. (Angl.) Passer à la vapeur. Ex. Nous avons fait stimer notre linge. Stimuleux, adj. m. — Stimulant. Stock, n. m., (m. a.)

Faux col. Ex. Mon vieux, va à la grand’messe, et n’oublie pas de mettre ton stock. Action de bourse. Ex. Je spécule sur les stocks de bourse.

  • Stocker, v. a. (Angl.)

Assortir. Ex. Nous venons d’ouvrir un magasin, nous sommes bien stockés.

  • Stopper, v. a. (Angl.)

Arrêter. Ex. Stoppe, l’ami, tu vois bien que ton cheval est tout dételé.

  • Stoppeur, n. m. (Angl.)

Bouchon. Ex. Si tu ne te fermes pas le bec, je vais te mettre un bon stoppeur.

  • Store, n. m., (m. a.)

Magasin, boutique.

Back-store, arrière-boutique.

  • Strappe, n^|. (Angl.)

Lanière, nyrtitonnière, tirant, cordon, attache, cuir à rasoir, oreille de soulier, sous-pieds, courroie de transmission. Ex. De mon temps, à l’école, le maître jouait de la strappe.

  • Strapper, v. a. (Angl.) — Mettre une strappe.

Strike, straïke, n. m., (m. a.) — Grève ouvrière.

Strippeur, n. m. (Angl.) — Tilleur.

Strop, n. f., (m. a.) — Cuir à rasoir, à repasser. Strordinaire, adj. — Extraordinaire.

Strordinairement, adv. — Extraordinairement.

Stud, steudde, n. m., (m. a.) — Bouton à manchettes.

Stuff, n. m., (m. a.) — Etoffe, matériaux.

Style, staile, n. m., (ru. a.) — Etre en style, être bien mis.

Stylish, adj., (m. a.) — Elégant.

Su, prép.

Chez. Ex. Je vais aller su le voisin.

Sur. Ex. Il pleut su le toit du hangar.

Subir, v. a.

Essuyer. Ex, Subir un refus. — Adopter. Ex. Projet de loi qui subit une première lecture.

Subpœna, n. m. Assignation, citation d’un témoin devant un tribunal de justice.

Subriquet, n. m. — Sobriquet.

Suce, n. f. — Biberon.

Sucée, n. f. — Action de sucer.

Sucer, v. a.

Soutirer de l’argent. Ex. Prends garde de te faire sucer ? Sucer son pouce, se retirer d’une affaire sans avoir obtenu de profit.

Sucette, n. f. — Petite suce.

Suceux, euse, adj. — Suceur.

Sucrage, n. m.

Choses sucrées, dragées, confitures, sucrerie. Ex. J’aime ça, les sucrages ! Sucrée, n. f. — Personne affectée.

Sucrer (se), v. pron.

Mettre du sucre dans son breuvage. Ex. Sucrez-vous, mon sieur ?

Sucrerie, n. f.

Bois d’érables, erablière où se fabrique le sucre. 6l8 LE PARLER POPULAIRE

Sucres, n. m. pl.

Le temps des sucres, la saison propre à la fabrication du sucre. Aller aux sucres, prendre part à un parti de tire. — Travailler aux sucres, travailler à sa fabrication.

Sucrier, n. m. — Fabricant de sucre d’érable.

Suée, n. f.

Corvée. Ex. Je viens de prendre une dure suée à travailler au delà de mes forces. Dans le Perche, le mot sucée se dit pour suée.

Suer, v. a.

Essuyer. Ex. Quand j’étais jeune, tous mes frères et sœurs ont sué la picote.

Suerïe, n. f. — Bain chaud suivi de transpiration.

Suète, n. f.

Suède, petit bois entre les paroisses de Saiute-Foy et de l’Ancienne Iyorette, traversé par un chemin dit route de la Suète, parce que la terre y est toujours humide.

Suggérer, v. a. — Proposer, conseiller. Ex. On m’a suggéré de m’adresser au docteur D.

Suggestion, n. f.

Conseil, proposition. Ex. C’est à ma suggestion qu’il a fait cela. Suggestion ne s’emploie qu’en mauvaise part, comme dans l’exemple suivant : Ne vous laissez pas influencer par les suggestions du démon.

Suif, n. m.

Suif de chandelle, graisse dont o’u fait la chandelle.

Suiffé, e, adj. — Soigné.

Suillier, n. m. — Soulier.

Suir, v. a.

Suivre. Ex. Nous l’avons fait suir par la police.

Suisse, n. m. — Tamias rayé.

Suisse barré, n. m.

Collégien dont la capote est en drap bleu avec nervures blanches.

  • Suit, doute, n. m., (m. a.) — Habillemen t complet.

Suivant, prép.

Selon. Ex. C’est suivant ce qu’il me dira que j’agirai.

Suivez-moi, n. m.

1, 0-ng ruban de soie ou de velours attaché au cou avec de longs pendants en arrière, dans la toilette féminine.

Sujet, n, m.

Cadavre. Ex. Aurez-vous bientôt des sujets pour disséquer ?

  • Sulky, solkê, n. m., (m. a.)

Voiture légère à deux roues, qui sert aux courses de chevaux.

Sumeler, v. a. — Ressemeler. Sumeler se disait jadis.

Sumelle, n. f.

Semelle. Ex. Je ne reculerai pas d’une sumelle, c’est-à-dire je demeurerai ferme. Sumelle est dans Cotgrave.

Sumences, n. f. pl. — Semences, semailles.

Sumer, v. a. — Semer.

  • Sundries, sonn’dréze, (m. a.)

Diverses choses, divers, faux frais.

  • Sundry, sonn’dré, (m. a.) — Divers.

Suparbe, adj.

Superbe. Ex. Cré-tu qu’il fait beau ! — Oui, un temps suparbe.

Supartitieux, euse, adj. — Superstitieux, euse.

Supartition, n. f. — Superstition.

Supéna, n. m. — V. Subpœna.

Supertitieux, euse, adj. — Superstitieux.

Supertition, n. f. — Superstition.

Supeser, v. a. — Soupeser.

Support, n. m. — Partisan.

Supporter, v. a.

Subvenir aux dépenses.

Appuyer le son influence. Ex. Je me présente pour les élections, vas-tu me supporter ?

Supposé, n. m. — Un supposé que, en supposant que.

Sur, prép.

— Dans. Ex. J’ai lu suris, journal du soir ; je demeure sur la ru e du Roi.

Sous. Ex. Agir sur sa propre responsabilité.

À. Ex. J’ai deux chevaux sur ma voiture.

Vers. Ex. Nous étions là sur les dix heures.

Dans le courant. Ex. Chanter des grand’messes sur semaine.

Sur (par), loc. prép.

Par-dessus. Ex. Passer par sur la clôture.

Sûr, e, adj. et adv.

Certainement. Ex. Ils viendront sûr. Pour le sûr, sûrement. Ex. Je te rejoindrai pour le sûr. — Sûr et certain, très sûr.

  • Sure (to be), (m. a.) — A coup sûr.

Sureau blanc, n. m. — Sureau du Canada.

Surette, n. f.

— Oseille. En France on dit surelle, surielle et suret.

— Bonbon acide.

Surfiler, v. a.

Passer un fil à dos de cheval. Mode particulière de faufiler.

Surjette, n. m.

Surjet, point de couture qui sert à assembler deux lisières d’étoffe. Ex. Coudre en surjette.

Surmonter, v. a.

Se consoler. Ex. Pierre a un gros chagrin d’avoir perdu sa femme, il ne pourra pas surmonter ça.

  • Surprise party, n. m., (m. a.)

Soirée imprévue, faite sans invitation. Ex. Nous organi sons un surprise party pour Pâques chez madame Ixe.

Surtout, n. m. — Habit des dimanches, redingote.

Survenant, n. m.

Personne qui arrive au milieu d’un banquet ou d’une réu nion d’amis, sans y avoir été invitée, et qui dans nos campagnes, est toujours bien reçue.

Survenu, part. pass. — Parent par alliance. V. Rapporté. Suscomber, v. n. — Succomber.

Suse, susent, ind. prés, du verbe suer.

Sue, suent. Ex. I^es chevaux susent avec une si lourde charge à traîner.

Suspec, adj.

Suspect. Ex. C’est un gas qui est mal suspec, il faudra le surveiller de près.

Sustance, n. f. — Substance.

Suvenir, v. a. — Subvenir.

  • Sweater, souiteur, n. m., (m. a.)

Gilet en laine tricotée, porté par les petits garçons.

  • Sweep, souipe, n. f, , (m. a.)

Faire une clean sweep, faire table rase.

Sweepeur, n. m. (Angl.) — Balayeuse.

Sweet-briar, n. m., (m. a.) — Églantier odorant.

Sweet-heart, n. m. et f., (m. a.) — Amoureux, amoureuse.

•* Swell, n. et adj., (m. a,)

Fashionable, élégamment mis. Ex. Comme tu es swell, ce matin, vas-tu aux noces ?

Switch, n. f., (m. a.) — Aiguilles de chemin de fer.

Switcher, v. a. (Angl.) — Aiguiller.

Switchman, n. m., (m. a.) — Aiguilleur.

Sycomore, n. m. — Érable sycomore.

Système, n. m.

Constitution. Ex. Une maladie comme celle-là pourrait bien lui affecter le système. Idée. Ex. Rafraîchir le système. Institution. Ex. Nous avons dans la province le système de jury.