100%.png

Les Amours (1553)/Poème 218

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les amours de P. de Ronsard Vandomois, nouvellement augmentées par lui, & commentées par Marc Antoine de Muret. Plus quelques odes de l'auteur, non encor imprimées
chez la veuve Maurice de la Porte (p. 242).

Bien que ton trait, Amour, soit rigoureus,
Et toi rempli de fraude, & de malice,
Aßés, Amour, en te faisant seruice,
Plus qu'on ne croit, i'ai vescu bienheureus.

Car cette la, qui me fait langoureus,
Non, mais qui veut, qu'en vain ie ne languisse,
Hier au soir me dit, que ie tondisse
De son poil d'or un lien amoureus.

I'eu tant d'honneur, que de son ciseau mesme
Ie le tranchai. Voiés l'amour extreme,
Voiés, Amans, la grandeur de mon bien.

Iamais ne soit, qu'en mes vers ie n'honore
Ce dous ciseau, & ce beau poil encore,
Qui mon coeur presse en un si beau lien.