Les Chimères (Albert Mérat)

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher


Les Chimères
1866
TABLE

SONNETS

1863-1864

MARINES ET PAYSAGES

À mon ami Paul Arène.

 6
 11
 15


VARIATIONS SUR PLUSIEURS AIRS


 21
 22
A V 
 24
 25
I. Ta bouche était la coupe ardente où je buvais 
 32
II. S’il ne t’avait fallu que mon sang et ma vie 
 33
A. G. F 
 34
 38
 39

LE LIVRE DE L’AMIE


Prélude (imité de Henri Heine
 43
 53
 57


TABLEAUX DE VOYAGE

1864-1865

En wagon 
 71
I. Le réveil 
 71
II. Les Vosges 
 72
III. Alsace 
 73
La trompe des Alpes (à Auguste de Saint-Ouèn
 80
Les voyageurs (Oberland) 
 82
Première journée 
 82
Deuxième journée 
 84
Troisième journée 
 86
Les vaches (à André Lemoyne
 88
Le berger (à José Maria de Heredia
 91
Les haltes 
 94
I. Le matin 
 94
II. Midi 
 95
III. Le soir 
 96
Le glacier 
 98
La Jungiran (à Sully Prudhomme) 
 102
Les avalanches (à Catulle Mendès) 
 104
La descente 
 107
Les vertiges 
 111
Le lac de Côme 
 113
Les villages 
 117
I. Lombardie 
 117
II. Valteline 
 118
Milan 
 120
Le musée de Milan 
 122
La Cène (à Léopold Fameng) 
 123
Les soldats 
 127
Choeur 
 130
Une journée (à Paul Godelier) 
 132
I. La montée 
 132
II. Poschiavo. Le lac 
 134
III. L’aubergiste 
 135
Les champs de blé. Retour en France 
 137
La vieille ville. Retour en France (à ma mère) 
 139
Paroles sans musique 
 144
Épilogue 
 146

FLEURS DE BOHÊME

1863-1864

I. Prologue 
 149
II. Veillée poétique 
 150
III. - Le foyer 
 152
IV. Théâtre . Prologue d’ouverture 
 153
V. Billet (à Alphonse H.) 
 155
VI. - I. Mademoiselle Henriette 
 157
VII. - II. Je sais une maison dans une rue obscure 
 158
VIII. - III. Parfois elle s’en vient causer; la mère veille 
 159
IX. - IV. A Edmond B 
 161
X. Étrennes à Rose 
 164
XI. Sur un loup de velours noir 
 167
XII. Le bal allait finir. Les lustres, sur les masques 
 169
XIII Ecco fiori 
 171
XIV. A la mi-carême 
 173
XV. Marmorea 
 175
XVI. A Jules Tavernier 
 177
XVII. L’hôtellerie de la belle étoile 
 179
XVIII. Par un soir bleu d’avril elle s’en revenait 
 182
XIX. Les foins sont coupés, on mange des fraises 
 184
XX. Hier dans le bois j’ai lu beaucoup. Je regardais 
 186
XXI. Lettre (à mon ami L. V.) 
 187
XXII. C’est l’heure: les deux soeurs pareilles vont passer 
 192
XXIII. Un mois a passé, ma petite blonde 
 193
XXIV. Le dernier omnibus 
 197
XXV. Vieille guitare (à Francis Enne) 
 198
XXVI. Prolétaires (à Jules Andrieu) 
 201
XXVII. Au lecteur 
 204




Paris. Imprimerie VALLÉE, 15, rue Breda.