Les Démoniaques dans l’art/p16

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

LE CHRIST GUÉRISSANT LES POSSÉDÉS
Miniature livre de chœur de la cathédrale de Sienne (2e moitié du XVe siècle [1]


Une miniature, qui remplit tout l’intérieur d’un O majuscule, représente, dans une scène pleine de mouvement, le pouvoir du Christ sur les démons. Un possédé subit sa délivrance un genou en terre, se tenant la tête à deux mains et la face horriblement grimaçante tournée vers le Sauveur. De la bouche démesurément ouverte s’échappe le démon. Derrière lui, on voit une femme également possédée qui mérite d’attirer tout particulièrement notre attention. En attendant que la délivrance arrive, elle parait être sous le coup d’une vive agitation. Le mouvement du bras et la torsion un peu forcée de la tête indiquent les gesticulations les plus désordonnées. La face est surtout intéressante à étudier. La convulsion des globes oculaires, dont


Lesdemoniaquesdanslart-p037-possede gueri par Christ.png
POSSÉDÉ GUÉRI PAR LE CHRIST
D’après un livre de chœur, à Sienne.


les pupilles tendent à se cacher sous la paupière supérieure, est un trait bien caractéristique qui fait partie au premier chef de la crise convulsive hystérique, et que nous verrons prêté aux possédés par les meilleurs artistes. Les sourcils contractés et les rides frontales expriment la souffrance ; les ailes du nez se relèvent et la bouche, grande ouverte, laisse voir les dents.

C’est cette femme qui attire plus spécialement l’attention des personnages situés à droite : leurs physionomies expriment l’étonnement, l’horreur et le dégoût.

  1. Nous devons à l’obligeance du Dr Pierre Marie la connaissance de ce spécimen.