100%.png

Les Troubadours, leurs vies, leurs œuvres, leur influence/Bibliographie générale

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Librairie Armand Colin (p. 303-306).



BIBLIOGRAPHIE


1. Dictionnaires.F. Raynouard, Lexique roman, 6 vol. Paris, 1838-1844.

E. Levy, Provenzalisches Supplement-Wœrterbuch, Leipzig, 1894 et années suivantes. Ce complément magistral de l’œuvre de Raynouard comprendra environ six volumes grand in-8 ; cinq ont déjà paru ainsi que le premier fascicule du tome VI (jusqu’au mot Past).

Pour paraître à la fin de 1908 : Emil Levy, Petit dictionnaire provençal-français, Heidelberg, C. Winter.

J.-B.-B. Roquefort, Glossaire de la langue romane, 3 vol. Paris, 1808-1820.

[De Rochegude] Essai d’un glossaire occitanien pour servir à l’intelligence des poésies des troubadours. Toulouse, 1819.

2. Grammaires. — Raynouard, Grammaire de la langue romane (Tome I du Choix) Cf. Résumé de la grammaire romane (Tome I du Lexique).

F. Diez, Grammaire des langues romanes, traduction Gaston Paris, A. Brachet, Morel-Fatio, Paris, 1873-1876, 3 vol.

W. Meyer-Lübke, Grammaire des langues romanes, traduction Rabiet et Doutrepont, 4 vol. Paris, 1889-1905.

C.-H. Grandgent, An outline of the Phonology and Morphology of old provençal. Boston, 1905. (Ne contient que la phonétique et la morphologie ; pour la syntaxe se reporter à Diez ou à Meyer-Lübke.)

H. Suchier, Die französische und provenzalische Sprache, dans Grœber, Grundriss der romanischen Philologie, 3 vol. Strasbourg, 1888-1902. La partie traitée par H. Suchier a été traduite en français sous le titre suivant : H. Suchier, Le français et le provençal, trad. par P. Monet, Paris, 1891. D’autre part une nouvelle édition du tome I du Grundiss de Grœber vient de paraître (1906).

Voir aussi l’excellente introduction grammaticale au Manualetto provenzale, de M. Crescini, et les précis plus sommaires des Chrestomathies provençales de Bartsch (le tableau des formes a été supprimé dans la dernière édition donnée par Koschwitz) et de M. C. Appel.

Enfin citons en dernier lieu un autre excellent manuel : l’Altprovenzalisches Elementarbuch, par O. Schultz-Gora, Heidelberg, 1906.

3. Textes. A. Collections.Le Parnasse occitanien, ou Choix de poésies originales des Troubadours [par de Rochegude], Toulouse, 1819.

F. Raynouard, Choix des poésies originales des Troubadours, 6 vol. Paris, 1816-1821.

C.-A.-F. Mahn, Die Werke der Troubadours, 4 vol. Berlin, 1846-1853.

id., Gedichte der Troubadours, 4 vol. Berlin, 1856-1873.

B. Chrestomathies.K. Bartsch, Chrestomathie provençale, 6e édition (publiée par Koschwitz), 1904. Nos citations sont faites d’après la 4e édition.

C. Appel, Provenzalische Chrestomathie, 3e édition, 1907. Nos citations sont faites d’après la première édition.

V. Crescini, Manualetto provenzale, 2e édition, 1905.

C. Éditions. — Il existe des éditions complètes de plusieurs troubadours. Nous nous contentons d’énumérer les plus importantes.

Poésies de Guillaume IX, par A. Jeanroy, Paris-Toulouse, 1905.

Le troubadour Cercamon, par le Dr Dejeanne, Paris-Toulouse.

U.-A. Canello, La vita e le opere del trovatore Arnaldo Daniello, Halle, 1883.

Bertran de Born a été édité plusieurs fois (éd. A. Stimming, 2e éd., 1892, éd. A. Thomas, Toulouse, 1888).

A. Kolsen, Giraut de Bornelh (tome I, fasc. 1, Halle, 1907).

Une édition de Bernard de Ventadour, par M. C. Appel, est en préparation. Une édition de Marcabrun par le Dr Dejeanne va paraître incessamment.

K. Bartsch, Die Lieder Peire Vidal’s, Berlin, 1857.

Plusieurs éditions de troubadours ont été publiées dans la Bibliothèque méridionale (Toulouse) ; ce sont : Bertran de Born (éd. A. Thomas, cf. supra), Montanhagol (éd. Coulet) ; Bertran d’Alamanon (éd. Salverda de Grave) ; Elias de Barjols (éd. Stronski). D’autres ont été publiées dans la Romanisch Bibliotheke (Leipzig) : Sordel (éd. de Lollis), Folquet de Romans (éd. Zenker), ou dans l’Altfranzösische Bibliothek (Heilbronn) : N’At de Mons, éd. Bernhard. Cf. encore les éditions de Peire d’Alvergne, par R. Zenker (Erlangen, 1900), de Guillem Figueira, par E. Levy (Thèse de Berlin, 1880), de Peire Rogier, par C. Appel (Berlin, 1892), de Pons de Capduelh, par Napolski, etc.

D. Manuscrits. — Le travail capital sur les manuscrits des troubadours est celui de M. Grœber, Die Liedersammlungen der Troubadours, Strasbourg, 1877 (Romanische Studien, IX).

4. Histoire littéraire. [Millot] Histoire littéraire des troubadours, 3 vol. Paris, 1774. (D’après les manuscrits de Sainte-Palaye).

F. Diez, Leben und Werke der Troubadours, 2e édition, revue par K. Bartsch, Leipzig, 1882. La 1re édition avait été traduite en français par de Roisin.

F. Diez, Die Poesie der Troubadours, 2e édition, revue par K. Bartsch, Leipzig, 1883.

C. Fauriel, Histoire de la poésie provençale, 3 vol. Paris, 1846. Ouvrage vieilli, mais contenant d’excellents chapitres sur la poésie « lyrique » des troubadours.

K. Bartsch, Grundriss zur Geschichte der provenzalischen Literatur, Elberfeld, 1872. La première partie (p. 1-95) contient un aperçu de l’histoire de la littérature provençale, des renseignements sur les manuscrits, sur les éditions, etc. La deuxième comprend la liste alphabétique des troubadours, avec l’indication du premier vers de chacune de leurs poésies lyriques. C’est d’après cette liste que se font ordinairement les citations dans les études littéraires : ainsi Gr., 101, 2, renvoie à la deuxième poésie lyrique (ordre alphabétique) de Bonifaci Calvo qui porte le numéro 101 dans le Grundriss de Bartsch. Une nouvelle édition de cet indispensable instrument de travail est en préparation et paraîtra sans doute bientôt.

C. Chabaneau, Les Biographies des Troubadours, Toulouse, 1885 ; fait partie de l’Histoire générale de Languedoc (tome X). À la suite des biographies vient une liste des troubadours contenant non seulement l’indication de leurs poésies lyriques, mais de leurs autres compositions, et d’abondantes et précieuses notes biographiques, renvois, rapprochements, etc.

A. Stimming, Provenzalische Litteratur, dans le Grundriss de Grœber, tome II, 2e partie.

A. Jeanroy, La poésie provençale du Moyen Âge (Revue des Deux Mondes, 1899 et suiv.).

A. Restori, Letteratura provenzale, Milan, 1891 (Manuali Hœpli). Excellent petit manuel, traduit en français par A. Martel.

A. Jeanroy, Les Origines de la Poésie lyrique en France, 2e édition, Paris, 1904.

A. Pätzold, Die individuellen Eigenthümlichkeiten einiger hervorragender Trobadors im Minneliede, Marbourg, 1897 (Excellent par les innombrables citations qu’il renferme).

Ou peut citer encore les chapitres consacrés aux troubadours dans l’Esquisse historique de la littérature française au Moyen âge de Gaston Paris, dans les histoires de la littérature française de MM. Lintilhac et Lanson et dans la Geschichte der franzœsischen Litteratur de MM. Suchier et Birch-Hirschfeld.

M. V. Crescini, professeur à l’Université de Padoue, prépare une Histoire de la littérature provençale.