75%.png

Les Vivants et les Morts/Soir sur la terrasse

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Vivants et les MortsArthème Fayard et Cie (p. 112-113).

SOIR SUR LA TERRASSE

Nous sommes seuls ; puisque tu m’aimes,
J’aurai peur si je vois tes yeux ;
Evitons la douceur suprême :
Ne restons pas silencieux.

La terrasse est comme un navire ;
Qu’il fait chaud sur la mer, ce soir !
On meurt de soif, et l’on respire
L’ombre noire du jardin noir.

Les aloès fleuris s’élancent.
Ecarte de moi, si tu peux,
Tous ces parfums, tous ces silences,
Qui s’accumulent peu à peu ;


On entend rire sur la place.
Je sens, à tes yeux, que tu crois
Que ce sont des corps qui s’enlacent :
Ce soir, tout est désir pour toi.

L’âcre odeur des filets de pêche
Pénètre l’humble nuit qui dort.
Sur ma main pose ta main fraîche
Pour que je puisse vivre encor…