Les oeuvres poétiques de Clovis Hesteau de Nuysement 1578/Cessez voz bruits sanglans

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les oeuvres poétiquesAbel l'Angelier (p. 117).

LXV.



Cessez vos bruits sanglans nourricieres Citez,
Pour ouïr mes clameurs : & vous plaines liquides
Arrestez tant soit peu voz glissades humides,
Et accoisez voz flots par les vents agitez.

Vous coutaux empamprez, sourgeons precipitez,
Vous ceps porte-liqueur, que les Semeleides
Sacrent au Cuissené : follastres Nereides,
Et vous qui les forests chastement habitez.

Vous flambeaux l'ornement de toute la machine,
Vous les douze maisons ou le Soleil chemine,
Et vous esseiulz du Ciel l'un de l'autre esloignez.

Retenez ce grand corps, affin que le silence
Me face de mon mal sentir la violence :
Et qu'aussi mes mal-heurs vous soient mieux tesmoignez.