Les oeuvres poétiques de Clovis Hesteau de Nuysement 1578/Encor que le destin

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les oeuvres poétiquesAbel l'Angelier (p. 112).

LV.



Encor que le destin ayt mal-heuré mes jours,
Encor que le Ciel ait de mon bon-heur envie,
Encor qu'en languissant j'aille trainant ma vie,
Si est-ce que constant j'en finiray le cours.

Encor que mon vainqueur me tourmente tousjours,
Encor que son courroux, son brandon, sa manie,
Encor que le desdain de ma fiere ennemie,
Ayent glacé l'avril de noz jeunes amours.

Encore que de mon dueil elle soit plus cruelle,
Encor quelle paroisse à mon mal-heur plus belle,
Et que les animaux soient ravis de la voir :

Le Ciel pour la ravir la face estre immortelle,
J'honoreray mes jours mourant pour l'amour d'elle,
Car le sort & la mort sur la foy n'ont pouvoir.