Les oeuvres poétiques de Clovis Hesteau de Nuysement 1578/Vous grands Dieux qui domptez

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les oeuvres poétiquesAbel l'Angelier (p. 134).

XCVIII.


Vous grands Dieux qui domptez les plus braves fureurs,
Et qui Ciel, Terre, & Mer, faites tremblez de crainte :
Vous qui brisez les corps, qui rendez l'ame estrainte,
Et refoulez au pied les plus grands Empereurs.

Vous qui des creux enfers aigrissez les terreurs,
Vous qui donnez confort à la personne attainte,
Des plus frequens mal-heurs dont la vie est enceinte :
Arrestez par ma mort le cours de mes mal-heurs.

Je semble ore un rocher qui par les mers ireuses,
Sert de jouet aux vents sur les vagues douteuses,
N'esperant seulement fors en son desespoir.

Car helas ce cruel me mord, me lime, & ronge,
Je ne suis plus moymesme, ains un frivole songe,
Qui erre çà & là sans force ny pouvoir.