Les oeuvres poétiques de Clovis Hesteau de Nuysement 1578/Vous qui d'un seul clin d’œil

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les oeuvres poétiquesAbel l'Angelier (p. 122).

LXXIIII.



Vous qui d'un seul clin d’œil regissez l'univers
Que ne m'avez vous fait privé de coignoissance,
Ou prendre le trespas avecque la naissance :
Sans m'avoir asservi à tant de maux divers.

Que ne m'avez vous fait la pasture des vers,
Qu que n'avez vous fait qu'en prenant accroissance,
J'accreusse ma raison : qui pour son impuissance
S'attache sous le joug de ce traistre pervers.

Que ne suis-je un Rodope, un Æme, un Erimante,
Hé que ne suis-je au moins ceste fleur languissante
Dont on plaint la beauté : ou le roc endurci

De celle à qui despleut sa partie changee :
Mon ame ne seroit ainsi qu'elle est rangee,
Sous les loix d'un tyran qui n'a point de mercy.