Les vitraux du Moyen âge et de la Renaissance dans la région lyonnaise/1.02.6

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sixième Vitrail. — L’Enfance de Notre-Seigneur. Les Vertus et les Vices.

Deux idées bien distinctes ont présidé à la composition de cette sixième verrière. Au centre, dans sept grands médaillons, se développent les principaux faits de l’enfance de Jésus-Christ et, dans la bordure, quatorze présentent les allégories des Vertus et des Vices. Ces derniers sujets n’ayant aucun lien avec les compositions principales, nous devrons les énumérer séparément.

Fig. 39. — Adoration des Mages

1° Les Mages se rendent à Bethléem. (Math., ii, 1-2.) Sujet moderne.

2° Hérode donne aux Mages ses instructions. (Math., ii, 3-8.)

3° Adoration des Mages. (Math., ii, 9-11.) Assise sur un trône richement décoré, la Mère de Dieu offre son Fils à l’adoration des Rois Mages qui lui présentent l’or, l’encens et la myrrhe, reconnaissant ainsi la royauté, la divinité et l’humanité de l’Enfant-Dieu (fig. 39).

4° Les Mages retournent dans leur pays. (Math., ii, 12.) Les trois Mages, après avoir attaché leurs chevaux, dorment, étendus sur le sol. Un ange leur apparaît et leur ordonne de changer d’itinéraire pour déjouer les projets d’Hérode.

5° La Fuite en Égypte (fig. 40). (Math., ii, 13.) La Vierge Marie, montée sur l’âne, que saint Joseph conduit par la bride, emporte son précieux fardeau. Devant eux, une petite figurine précipitée d’un piédestal symbolise la chute des idoles, légende qui figure dans les Évangiles apocryphes et qui a été rapportée par de nombreux Pères de l’Église.

6° Massacre des SS. Innocents (fig. 41). (Math., ii, 16.) Hérode, assis sur son trône, préside au carnage, tandis qu’un diable velu s’efforce d’arriver à son oreille pour l’exciter par ses conseils perfides. Les soldats, en costume du douzième siècle, vêtus du
a) La Douleur                    Fig. 40. — La fuite en Égypte                    b) La Joie

haubert et des chausses de mailles et recouverts du surcôt à capuchon, accomplissent leur horrible besogne, malgré les cris des enfants et les supplications des mères.

7° La Purif‍ication. (Math., ii, 22-34.) La Vierge présente son fils à Siméon, au-dessus de l’autel du temple. Saint Joseph tient dans une corbeille les deux tourterelles, offrande des pauvres.

Fig. 41. — Massacre des SS. Innocents