Lois de Nuremberg

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les lois de Nuremberg sont trois textes adoptés par le Reichstag à l’initiative d’Adolf Hitler, lors d’une session du parlement tenue à Nuremberg à l’occasion du septième congrès annuel du parti nazi, le 15 septembre 1935 :

La loi sur la citoyenneté du Reich, notamment mise en œuvre par un décret du 14 novembre 1935, et la loi sur la protection du sang et de l’honneur allemand participent de manière essentielle à la transposition de l’antisémitisme nazi dans l’appareil législatif du Troisième Reich. Elles permettent de poursuivre et d’accentuer le processus d’exclusion des Juifs de la société allemande entamé dès avril 1933 et constituent le premier maillon de la destruction de Juifs d’Europe.