Mémoires de la ville de Dourdan/L’origine

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

L’origine.

Quelque exacte recherche que i’aye peu faire depuis vnze ans, ſi n’ay-ie peu paruenir juſques à vne cognoiſſance certaine ny du temps ny de celuy qui a fait baſtir le chaſteau de Dourdan : mais quoy qu’il en ſoit, ie conjecture & par ſon aſſiete & par ſa conſtruction, qu’il eſt tres-ancien, & fait en vn temps auquel l’vſage de la mine n’eſtoit encores pratiqué ; car il a eſté fait pour vne place imprenable, contre laquelle ny les beliers, ny l’eſcalade, ny les autres machines de guerre ne pouuoient profiter : & neantmoins eſt ſi fort ſubject à la mine, (eſtant aſſis ſur vn petit tertre duquel le terrain n’eſt que ſable, qui peut eſtre fouïllé aiſément) qu’en moins de quinze toizes de mine on ſe peut loger ſoubs les fondements, comme le monſtra bien Monſieur de Biron lors qu’il l’aſſiegea en l’année 1591. Or il eſt certain que ſi lors qu’il a eſté baſty on euſt eu l’adreſſe de la mine, on l’euſt garenty, ou du moins n’y euſt-on laiſſé ceſte grande facilité.