Mémoires de la ville de Dourdan/Rex Dordanus

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Rex Dordanus.

En ſecond lieu, i’apprend par la Legende de Saincte Meſme, que ce Rex Dordanus, dont i’ay parlé cy deuant, homme Payen, demeuroit au lieu dict Saincte Meſme, demie lieuë au deſſus de Dourdan, & auoit vne fille nommée Meſme, laquelle fit profeſſion du Chriſtianiſme à ſon deſceu : à cauſe de quoy (& pour n’eſtre deſcouuerte) elle ſe retiroit ordinairement prez d’vne fontaine, où elle faiſoit ſes ſecrettes prieres ; mais en fin, ayant eſté deſcouuerte, & n’ayant peu eſtre diuertie, il luy fit trencher la teſte par la main propre de Meſmin ſon frere, lequel (adjouſte le vulgaire) ayant recogneu ſa faute, fut baptiſé, & ſe relegua quelque temps dans la foreſt prez d’vne fontaine où il fit penitence.

La difficulté que ie trouue en ceſte Hiſtoire eſt de ſçauoir, ſi Rex Dordanus doit eſtre interpreté Roy Dourdain : auquel cas ie croirois qu’il auroit eſté l’autheur de Dourdan, & luy auroit donné ſon nom : ou bien ſi on doit expliquer Roy de Dourdan, (car l’vn ſe peut dire auſſi toſt que l’autre :) & lors il faudroit conclure neceſſairement que Dourdan auroit eſté le plus ancien ; mais quoy qu’il en ſoit de cecy, on peut eſtablir pour fondement, que Dourdan eſtoit du temps que le Paganiſme regnoit en France, puiſque Rex Dordanus eſtoit Payen.

Ie ne doute pas que quelque poinctilleux n’accuſe ceſte Legende de ſuppoſition, à cauſe de ces termes Rex Dordanus, n’eſtant croyable qu’en ce pays y aye eu vn Roy, & que ce mot Dordanus ne reſſent point vne ſi grande antiquité, au contraire ſemble auoir eſté fabriqué nouuellement ſur la dénomination moderne de Dourdan, qui eſtoit autrement appellé par les plus vieux (comme i’ay dit cy-deuant) Dordinga & Dordingtum, ſuiuant quoy vn Autheur celebre (parlant de la riuiere de Dourdan) dit, Orgia alluit Dordingam, quam vulgò Dordanum incolæ vocant. Mais ie reſpondray trois choſes. La premiere, que ceſte Legende eſt approuuée de l’Eueſque, & ſe lit dans l’Egliſe aux iours de la feſte de Saincte Meſme, c’eſt pourquoy il n’y a apparence de ſuppoſition, joinct qu’il n’y a aucune memoire ny par tradition ny autrement, depuis quand elle a eſté introduite, & qu’elle a touſiours eſté curieuſement conſeruée par les Seigneurs du lieu, qui la reſeruent comme vn precieux threſor. La ſeconde, que ce tiltre Rex ne veut ſignifier que Seigneur de qualité : ainſi en a vſé l’Euangeliſte, Regulus quidam ; & Monſieur de Thou en ſon Hiſtoire (parlant d’vn Comte, Baron, ou autre) ſe ſert de ce terme Regulus. Quant à Dordanus, il ſe peut faire que quand on a fait vne ſeconde copie de ceſte Legende, quelqu’vn voulant faire le ſçauant, a ſupprimé l’ancien mot qu’il croyoit eſtre barbare ou fautif, pour y mettre ce nouueau. La troiſieſme & derniere, à laquelle ie ne preuoy point de reſponſe, eſt, que toutes les marques circonſtanciées de ceſte Hiſtoire ſe trouuent encores aujourd’huy ſur le lieu : car joignant le village de Saincte Meſme (la prairie neantmoins entre-deux) ſe trouue vn grand champ dans lequel (ſi on fouïlle vn pied & demy) on trouue vn lict de chaux & ciment ſur le terrain qui n’eſt que ſable, & ſur ce lict du carreau blanc entremeſlé de noir large comme l’ongle, à la moſaïque, qui fait juger qu’en cét endroit eſtoit la ſalle de quelque ſomptueux Palais, & que quelque Seigneur de grande qualité y demeuroit ; veu meſme qu’on y trouue tous les iours des pieces de marbre ouuré, & encores depuis peu vne main fort bien taillée. Or n’y ayant autre Hiſtoire ny tradition qui parle de celuy qui a habité ce Palais, & d’ailleurs l’eſtat preſent des choſes faiſant aſſez juger de ſon ancienneté, pource que tant de terres ne pourroient auoir eſté amaſſées ſur ſes ruines qu’apres pluſieurs ſiecles eſcoulez, joinct qu’en ce lieu ſe monſtre vne fontaine fort bien entretenuë, qu’on dit eſtre celle vers laquelle ſe retiroit Saincte Meſme, & au deſſus dans la foreſt vne autre pres laquelle on dit que Meſmin faiſoit penitence apres auoir eſté conuerty, il n’y a plus lieu de combattre ceſte Legende, ny rejetter l’Hiſtoire que i’en tire, pour marquer l’ancienneté de Dourdan.