100 percent.svg

Mme Augustine ou la mouche politique

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  Chauvin
Ma mie  ►


MADAME AUGUSTINE
OU LA MOUCHE POLITIQUE

Air : La bonne aventure !


Elle a le nez aquilin
      La voix argentine,
Le regard doux et calin,
      La bouche divine.
Elle sait, n’en doutez pas,
La valeur de ses appas,
      Madame Augustine,
            O gué,
      Madame Augustine.

Elle est dans ses airs charmants
      Mignonne et féline,
Oui, mais dans certains moments
      Elle est fort mutine.
Elle a de l’esprit, du goût
Et tient sa place partout,
      Madame Augustine, etc.

Elle a grand train de maison,
      Salon et cuisine,
Elle affiche son blason
      Plus qu’on n’imagine,
Et dans le gouvernement
Elle a toujours un amant,
      Madame Augustine, etc.

On cite un ambassadeur
      De noble origine,
Qui patronne avec ardeur
      Cette mouche fine ;
Aussi que de pauvres gens
Flattent en vrais courtisans
      Madame Augustine, etc.


Dans les fastueux salons
      Où vit la routine,
Où panaches et galons
      Trônent sur leur mine,
Aucun arrêté n’est pris
Sans que donne son avis
      Madame Augustine, etc.

Jusques à monsieur Grévy
      Qui lui tend l’échine,
Il la préfère à Ferry
      Dans ce qu’il machine.
Aussi notre faux Brutus
Aime-t-il pour ses vertus
      Madame Augustine, etc.

Voulez-vous mettre une croix
      Sur votre poitrine ?
Vous en trouverez au choix
      Dans mainte officine ;
Mais le plus sûr pour l’avoir
Est simplement d’aller voir
      Madame Augustine, etc.

Son époux, assure-t-on,
      Sert dans la marine.
Est-il à Brest, à Toulon ?
      Non, il est en Chine ;
Mais elle ne se plaint pas,
Du séjour qu’il fait là-bas
      Madame Augustine, etc.

Elle sait bien des secrets,
      Et partout domine,
Pour ses propres intérêts
      A son gré fascine
L’Elysée et l’Institut,
Et toujours atteint son but
      Madame Augustine, etc.

Paul Avenel.

(Extrait de Chants et Chansons. A. Quantin, Éditeur. Paris.)