Modèle:Gibbon, Hdcer, choix éditoriaux

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
  • Aucune transcription des en-têtes de page, ni des pieds de page, parce qu’ils n’apparaissent pas dans les exports.
  • Le premier paragraphe de chaque chapitre n’est pas à l’alinéa (comparez [1] et [2], ce dernier étant fautif).
  • Pour respecter l’orthographe de cette époque, il faut transcrire :
    • « Bedouins », pas « Bédouins »
    • « bibliothéque », pas « bibliothèque »
    • « collége », pas « collège »
    • « cortége », pas « cortège »
    • « piége », pas « piège »
    • « poëme », pas « poème » (même si mot « poète » s’écrit avec accent grave dans l’orthographe de cette époque)
    • « privilége », pas « privilège »
    • « sacrilége », pas « sacrilège »
    • « siége », pas « siège »
  • Typographie
    • Plusieurs passages sont rédigés en petites capitales. Dans le but de réduire le nombre d'appels aux modèles, transcrire ces passages avec des petites capitales (ᴀʙᴄᴅᴇ ꜰɢʜɪᴊ ᴋʟᴍɴᴏ ᴘQʀꜱᴛ ᴜᴠᴡXʏ ᴢ). Dans les passages qui comprennent Q ou X, appliquer {{rom2}} ou {{sc2}} puisque dans tous les cas il faudrait appeler un modèle.
    • chap. ou c. en chiffres arabes. Voyez [3], [4], mais [5] (dans ce dernier cas, les deux chiffres après c. sont espacés, ce qui laisse croire qu’il s’agit de chiffres arabes).
    • l. en chiffres romains
    • leg. en chiffres arabes
    • orat. (de Julien) en chiffres arabes ou en chiffres romains (grrr…)
    • part. en chiffres romains
    • t. en chiffres romains
    • v. en chiffres romains
    • Le nom de la ville de publication est précédée d’une virgule, pas d’un point-virgule
    • Le nom d’une ville de parution/publication est toujours sans italique (dans les scans, elles sont parfois sans, parfois avec italique, sans raison particulière).
    • Pour in-4o, in-8o, etc., utiliser o minuscule en exposant (o) et pas le symbole des degrés (°), parce que in-4o signifie in-quarto, alors que in-8o signifie in-octavo.
    • Le point final de l’abréviation du titre d’un ouvrage est en italique (exemple : PAS ''Cod. Théod''., mais ''Cod. Théod.'')
    • Un renvoi à une note ([1], [2]...) est toujours collée au mot précédent.
    • Pour les textes qui ne sont pas en français (latin, grec, anglais, italien), un indicateur de langue est inscrit et le texte est toujours en italique ({{lang|la|''lorem ipsum''}})
Ponctuations et symboles
Symbole Précédé
d'une espace
Suivi
d'une espace
. non oui
, non oui
non oui
( oui non
) non variable
« oui oui
» oui oui
! oui oui
? oui oui
: oui oui
; oui oui
oui oui
% oui oui
£ oui oui
  • Vers :
    • Ils sont placés entre <poem class=verse>…</poem>
    • Les légendes sont renfoncées de ::::
  • Les noms propres sont régulièrement wikifiés dans le but d'enrichir la lecture.
  • Les noms communs qui comportent un sens complexe (arianisme, papyrus, nestorianisme, etc.) sont régulièrement wikifiés.
  • Les notes de marge sont transcrites dans le corps du texte, tout en étant distinctes (si elles étaient retranscrites dans la marge, l'outil d'export les omettrait).
    • Les entrées dans les tables des matières sont wikifiées et mènent à ces notes de marge.
    • Si elles commencent une section, elles sont transcrites avant le premier paragraphe de la section (voyez « État des Barbares. » dans tome 8, page 5)
    • Si elles apparaissent en vis-à-vis du texte d'un paragraphe, elles sont transcrites dans le corps du texte (voyez « Les Gépides. » dans tome 8, page 5)
    • Si elles sont écrites sur deux pages, elles sont transcrites comme si elles avaient été écrites sur une seule page. Il serait en effet très difficile d'assurer la continuité du texte si elles étaient transcrites dans deux notes de marge.
  • La mention « Note de l'Éditeur » (ou équivalent) suit immédiatement la note. Dans les scans, elle est parfois immédiatement, parfois à la droite sous la note, sans raison particulière. Elle est toujours en italique (ce qui est le plus courant dans les scans).
  • Lorsque plusieurs numéros de pages sont séparés par un trait d'union (p. 3-8-18), des virgules sont utilisées (p. 3{{corr|-|, }}8{{corr|-|, }}18) s'il est évident qu'il s'agit de pages qui ne se suivent pas.
  • {{corr}}
    • L'insertion de {{corr}} dans un autre modèle est à proscrire parce qu'apparaissent des effets de bord indésirables, difficiles à voir dans les pages de transcription mais apparents dans les transclusions (sans toutefois pouvoir remonter facilement à la source des problèmes).
    • L'insertion d'un modèle dans {{corr}} (exemple : {{corr|| {{er}} }}) est à proscrire parce qu'apparaissent des effets de bord indésirables, difficiles à voir dans les pages de transcription mais apparents dans les transclusions (sans toutefois pouvoir remonter facilement à la source des problèmes).
  • Caractères grecs :
    • Certains sont modernisés : est transcrit en τ.
    • Parfois, les lettres grecques sont manuscrites. Consultez la page 13 de Faulmann, qui comprend un tableau de lettres grecques à la fois en caractères d’imprimerie et manuscrites.
  • Caractères latins
    • Très souvent, l'auteur utilise le caractère « œ » et pas « æ ». Dans le doute, transcrire « œ » (exemples : Schœpflin dans [6] ; in Cœsarib. et epit. dans [7])
      Pour un exemple avec « ae », voyez « Charræ » dans [8] ou « Cæsar. » dans [9]
  • Dans Livre:, aucune page du scan n’apparaît parce que le rendu dans les exports est terrible. Elle est remplacée par un imitation de la page 7, beaucoup plus agréable à l’œil.
  • La table des matières
    • comporte seulement les titres des sections et les numéros de pages où elles se trouvent.
    • ne comporte aucun saut de page/ligne.
  • La table des chapitres
    • ne comporte pas le mot « Page ».
    • ne comporte aucun saut de page/ligne.

Usage[modifier]

Indique les choix éditoriaux s'appliquant aux pages de chacun des tomes de l’Histoire de la décadence et de la chute de l’Empire romain.