Nouvel Organum

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nouvel Organum
ou règles véritables pour l'interprétation de la Nature
Traduction par F. Riaux.
2
Charpentier, 1843.
TABLE.
GRANDE RESTAURATION DES SCIENCES.
DEUXIÈME PARTIE.
NOUVEL ORGANUM.
 1


LIVRE PREMIER.


LIVRE DEUXIÈME.


ESSAIS DE MORALE ET DE POLITIQUE.
 237
II. 
 239
IV. 
 246
 247
VIII. 
 253
IX. 
 255
X. 
 260
XII. 
 265
XIV. 
 269
XVI. 
De l’athéisme 
 278
XVII. 
De la superstition 
 281
XVIII. 
Des voyages 
 283
XIX. 
De la souveraineté et de l’art de commander 
 286
XX. 
Du conseil et des conseils d’État 
 290
XXI. 
Du délai et de la lenteur des affaires 
 296
XXII. 
De la ruse et de la finesse 
 297
XXIII. 
De la fausse prudence de l’égoïste 
 301
XXIV. 
Des innovations 
 303
XXV. 
De l’expédition dans les affaires 
 304
XXVI. 
De l’affectation de prudence et du manège des formalistes 
 306
XXVII. 
De l’amitié 
 307
XXVIII. 
Des dépenses 
 314
XXIX. 
De la véritable grandeur des États et des royaumes 
 315
XXX. 
De la manière de conserver sa santé 
 322
XXXI. 
Du soupçon 
 324
XXXII. 
De la conversation 
 325
XXXIII. 
Des colonies ou plantations de peuples 
 328
XXXIV. 
Des richesses 
 331
XXXV. 
Sur les prophéties et autres prédictions 
 334
XXXVI. 
De l’ambition 
 337
XXXVII. 
Du naturel, envisagé dans l’homme 
 339
XXXVIII. 
De l’habitude et de l’éducation 
 341
XXXIX. 
De la fortune 
 343
XL. 
De l’usure 
 344
XLI. 
De la jeunesse et de la vieillesse 
 346
XLII. 
De la beauté 
 350
XLIII. 
De la laideur et de la difformité 
 351
XLIV. 
Des bâtiments 
 353
XLV. 
Considérations sur les jardins 
 356
XLVI. 
Des négociations et de l’art de traiter les affaires 
 362
XLVII. 
Des clients et des amis d’un ordre inférieur 
 364
XLVIII. 
Des solliciteurs et des postulants 
 366
XLIX. 
Des études 
 368
L. 
Des factions et des partis 
 370
LI. 
Des manières, de l’observation des convenances et de l’usage du monde 
 371
LII. 
De la louange 
 373
LIII. 
De la vanité ou de la vaine gloire 
 374
LIV. 
De la gloire et de la réputation 
 376
LV. 
Des devoirs d’un juge 
 378
LVI. 
De la colère 
 382
LVII. 
De la vicissitude des choses 
 384
DE LA SAGESSE DES ANCIENS.
Préface 
 391
I. 
Cassandre, ou de l’excessive liberté dans les discours 
 397
II. 
Typhon, ou les révoltés 
 398
III. 
Les Cyclopes, ou les ministres de terreur 
 400
IV. 
Narcisse, ou l’homme amoureux de lui-même 
 401
V. 
Le Styx, ou les promesses, les conventions et les traités 
 402
VI. 
Endymion, ou le favori 
 404
VII. 
La sœur des Géants, ou la renommée 
 405
VIII. 
Actéon et Penthée, ou l’homme trop curieux 
 403
IX. 
Orphée, ou la philosophie 
 407
X. 
Le Ciel, ou les origines 
 409
XI. 
Protée, ou la matière 
 411
XII. 
Memnon, ou l’homme précoce 
 413
XIII. 
Tithon, ou la satiété 
 414
XIV. 
L’amant de Junon, ou la bassesse d’âme 
 415
XV. 
Cupidon, ou l’atome 
 415
XVI. 
Diomède, ou le zèle religieux 
 418
XVll. 
Dédale, on le mécanicien 
 421
XVIII. 
Érichthon, ou l’imposture 
 423
XIX. 
Deucalion, ou la restauration 
 424
XX. 
Némésis, ou les vicissitudes naturelles des choses 
 425
XXI. 
Achéloüs, ou le combat 
 426
XXII. 
Atalante, ou l’amour du gain 
 428
XXIII. 
Prométhée, ou du véritable état de l’homme (de la condition humaine) 
 429
XXIV. 
Charybde et Scylla et Icare, ou la route moyenne (le milieu entre les extrêmes) 
 439
XXV. 
Le Sphynx, ou la science 
 440
XXVI. 
Proserpine, ou l’esprit 
 441
XXVII. 
Les Sirènes, ou la volupté 
 447
Des principes et des origines 
 451
FIN DE LA TABLE