Page:Bossuet oraisons.djvu/196

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


s’il faut venir au particulier de l’auguste maison d’Autriche, que peut-on voir de plus illustre que la descendance immédiate où durant l’espace de quatre cents ans on ne trouve que des rois et des empereurs, et une si grande affluence de maisons royales, avec tant d’états et tant de royaumes, qu’on a prévu il y a longtemps qu’elle en serait surchargée ? Qu’est-il besoin de parler de la très chrétienne maison de France, qui par sa noble constitution est incapable d’être assujettie à une famille étrangère, qui est toujours dominante dans son chef, qui, seule dans tout l’univers et dans tous les siècles, se