Page:Émile Nelligan et son œuvre.djvu/83

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
33
AMOURS D’ÉLITE


LA BELLE MORTE




 

Ah ! la belle morte, elle repose...
En Eden blanc son ange la pose.


Elle sommeille emmi les pervenches,
Comme en une chapelle aux dimanches.


Les cheveux sont couleur de la cendre,
Son cercueil, on vient de le descendre.


Et ses beaux yeux verts que la mort fausse
Feront un clair de lune en sa fosse.