Page:Œuvres complètes de Maximilien de Robespierre, tome 1.djvu/100

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ductions légères ; mais elles meurent en naissant ; les fleurs délicates qu’ils veuillent cueillir se fanent, dez qu’ils les ont touchées ; elles ne conservent un éclat immortel, qu’entre les mains de ce petit nombre d’écrivains fortunés, que la nature a doués d’un génie vraiment original.

Le premier ouvrage qui fit connoitre Gresset dans la république des lettres le plaça incontestablement dans cette classe privilégiée. Ici, messieurs, l’idée d’un Ververt se présente d’elle-même à vos esprits… à ce nom, un souris involontaire semble naitre, excité par le souvenir des images charmantes qu’il réveille dans notre mémoire ; et c’est là sans doute le plus bel éloge d’un ouvrage de ce genre.

Cette production parut comme un phénomène littéraire ; avant cette époque, nous possédions plusieurs poèmes héroi-comiques, justement admirés ; et, par un contraste assez singulier, c’est aux plus imposans et aux plus graves d’entre les poetes que nous devons ces productions badines. Le chantre d’Achille ne dédaigna pas de célébrer la guerre des rats et des grenouilles. Pope, ce poète philosophe, trouva dans une boucle de cheveux la matière d’une nouvelle Iliade qui est devenue un des plus beaux monumens de la littérature angloise ; boileau, le poete de la raison, emboucha la trompette héroïque pour chanter la discorde qu’un lutrin alluma dans le sein d’une paisible église ; et cet ouvrage est peut être le premier titre de sa gloire.

Tous les siècles réunis n’avoient produit que quatre ou cinq chefs-d’œuvres en ce genre, et notre langue n’en possédoit qu’un seul ; lorsqu’un jeune poète, inconnu jusques alors, sembla les surpasser tous par un ouvrage encore plus étonnant.

Sa muse osa franchir les grilles des couvens, pour y observer ces riens importans, nés a la fois de la frivolité du sexe et de l’oisiveté du cloitre. Cette matière neuve, mais aride, prétoit sans doute beaucoup moins à l’imagination que celle du lutrin et de la Boucle de cheveux enlevée.

Pope et boileau avoient d’ailleurs étendu les ressources