Page:Œuvres de Blaise Pascal, I.djvu/289

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


VERS ET LETTRE DE JACQUELINE PASCAL 241

��II

��Que me sert de penser à mes malheurs passez? Filis veut que je meure, et veoid mon innocence.

Mourons, mon cœur, sans résistance,

Filis Tordonne, c'est assez.

C'est ainsy que mes vœux seront recompensez. Mais cette plainte est vaine, et Filis s'en offense.

Mourons, mon cœur, sans résistance,

Filis l'ordonne, c'est assez,

��I — 16

�� �