Page:Œuvres de Blaise Pascal, IV.djvu/35

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


INTRODUCTION

À LA SECONDE SÉRIE DES ŒUVRES DE PASCAL
(TOMES IV-XI)

première partie

blaise pascal du 23 novembre 1654 a sa mort

Le Mémorial, dont Pascal ne se séparait pas, consacre pour lui une date décisive : jusqu’au jour de sa mort il demeurera fidèlement attaché au groupe des disciples de saint Augustin qui, sous l’inspiration de Jansénius, de Saint-Cyran, d’Antoine Arnauld, travaillent à maintenir dans sa pureté et dans son intégrité la vie intérieure de l’Eglise catholique.

Les lettres de Jacqueline montrent avec quelle défiance de lui-même, avec quelle crainte à l’égard du mystère de l’action divine, Pascal entreprend de soumettre sa pensée, sa conduite, son train habituel de vie, à la loi nouvelle, mais aussi dans quel esprit de circonspection Port-Royal accueille l’homme qui vient à lui. Pascal est entouré de tout le prestige que le monde peut donner au génie scientifique ; à Port-Royal on ne saurait oublier comme il s’est éloigné de sa ferveur ancienne, quelle froideur, allant par moments jusqu’à l’hostilité, il a opposée aux projets de sa sœur qu’il avait jadis favorisés et presque provoqués. Dans l’esprit de Saci l’inquiétude se mêle à la curiosité, à