Page:Œuvres de Blaise Pascal, V.djvu/319

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ONZIÈME PROVINCIALE. — INTRODUCTION 303

Il y a bien difference de la personalité avec la volonté.... Quand la personalité de l’homme a esté comme antée ou mise à cheval sur la personalité du Verbe 1, elle ne s’est peu plaindre, d’autant qu’on luy a faict plus d’honneur qu’elle ne meritoit, elle a perdu une obole pour gagner des pistoles : mais de joindre et confondre la volonté humaine avec la volonté Divine, en sorte que ce ne soit plus qu’une simple volonté, cela se peut faire par la conformité et subordination de la volonté humaine avec la volonté Divine, non pas en sorte que la nature humaine se despoüille entierement de la puissance de vouloir, pour s’engloutir et s’aneantir dans la volonté Divine.... [p. 327 sq.].


LE MOYNE. — Peintures Morales .


LIVRE Ier, avant-propos. Du Dessein de cet Ouvrage et des loüanges de la Campagne où il a esté fait, p. 28.... D’ailleurs aussi ce Demon [qui fait les extases et les enthousiasmes] n’est pas de la Nature des autres, il ne hayt pas la Croix, ny n’est comme eux ennemy des choses sainctes, il n’y a point d’exorcismes instituez contre luy, et quand il pourroit estre chassé avec de l’Eau beniste, il ne faudroit pas la prendre en cette Riviere [la Saône].... et comme on dit qu’il y en a où l’on ne peut se baigner sans estre Amoureux, je croy de mesme

_____________________________________________________________

1. Les deux phrases citées par Pascal avaient été relevées en 1629 par l’abbé de St Cyran dans sa Somme des fautes. Pour éviter le reproche de favoriser l’hérésie nestorienne, Garasse, par un carton, remplaça le mot de personnalité par celui de substance. La Faculté de Théologie de Paris, entre autres motifs de censure, relevait « une infinité de paroles de bouffonnerie, indignes d’estre escrites et d’estre leües par des Chrestiens et des Theologiens. ». La Réponse à l’Onzième lettre des Jansénistes, p. 8, défend ainsi Garasse: « Je vous donneray le moyen de justifier vous mesme la seconde [parole] en vous priant de traduire en François ce texte de Saint Paulin : Hic hominem saucium prætermissum à præviis, nec curatum, miseratus accessit, et jumento sua, hoc est Verbi Incarnatione suscepit. » Nicole, dans sa note III à la douzième Provinciale, repousse l’assimilation de la phrase du Père Garasse à celle de St Paulin.