Page:Œuvres de Walter Scott, Ménard, traduction Montémont, tome 26, 1838.djvu/19

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LA PRISON


DU MID-LOTHIAN[1],


OU


LA JEUNE CAMÉRONIENNE.



CHAPITRE PREMIER.

PRÉLIMINAIRE.


Ainsi de la colline, romantique Ashbourn, descend la diligence de Derby, portant six personnes à l’intérieur.
Frère.


Un des plus grands changements que le temps ait introduits dans nos usages (nous suivons toujours le manuscrit de Pierre Pattieson), c’est la rapidité des moyens de transport et de communication entre les diverses parties de l’Écosse. Il n’y a pas plus de vingt ou trente ans, selon le témoignage digne de foi de beaucoup de personnes encore vivantes, qu’un misérable cheval de charrette, parcourant à peine trente milles par jours, faisait le service de la poste d’Édimbourg aux extrémités du pays. Pourtant l’Écosse n’était pas plus mal partagée sous ce rapport que ne l’était sa puissante et riche sœur quatre-vingts ans plus tôt. Fielding dans son Tom Jones, et Farqhar dans sa petite comédie du Coche, ont tourné en ridicule la marche lente de ces voitures. Selon ce dernier, il fallait une forte gratification pour obtenir du conducteur qu’il arrivât une demi-heure plus tôt qu’à l’ordinaire à l’auberge du Bull and Mouth[2].

  1. The Heart of Mid-Lothian, c’est-à-dire, le Cœur ou la Prison du Mid-Lothian, suivant le texte ; mais comme une telle désignation n’est guère intelligible pour des Français, nous la faisons suivre d’une autre empruntée à un des personnages de ce roman que le précédent traducteur a publié sous le titre de la Prison d’Édimbourg. Ce dernier titre n’est pas, comme on voit, la traduction de l’original ; il n’en est que le sens. Édimbourg est dans le comté nommé le Mid-Lothian ; cette ville en est le chef-lieu et le centre, ce qui explique l’autre expression the Heart (le cœur ou milieu), et c’est dans la prison de cette capitale de l’Écosse que se passent la plupart des événements dont il est ici question. a. m.
  2. Au Taureau et à la bouche du Taureau, enseigne de cette auberge. a. m.