Page:Acker - Le Beau jardin, 1912.djvu/99

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

IV
LE DEVOIR FRANÇAIS

La destinée française est particulièrement liée à la destinée alsacienne : à ceux qui l’oublient ou voudraient l’oublier, comme à ceux que lasse la ligne bleue des Vosges et comme à ceux encore qui rêvent humanitarisme bucolique, on ne saurait trop le répéter. L’Alsace constitue, contre l’Allemagne que son développement pousse vers l’Ouest, un rempart ; elle ne laissera passer de l’esprit allemand que cela seulement qui se sera un peu francisé. Le jour improbable où l’Alsace serait complètement acquise à la culture allemande, rien ne protégerait plus la France contre la marche en avant de l’Allemagne intellectuelle, économique, industrielle. Nancy, qui est pour les Allemands la première et la