Page:Alcott - Jack et Jane.djvu/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



JACK ET JANE


CHAPITRE I

LES TROIS GLISSADES


Quand on est jeune et qu’on a le caractère bien fait, on tire parti de tout, on s’arrange de tout pour s’amuser. L’été est passé ! C’était bien beau et bien bon, l’été, mais l’hiver est venu, et l’hiver a son mérite : vive l’hiver !

Par une belle après-midi du mois de décembre, tous les enfants du village d’Harmong étaient allés avec